Voir le reportage
Usage restreint à la valorisation des projets sur la charpente de Notre-Dame de Paris
20190053_0015
© Cyril FRESILLON / AASPE / CNRS Photothèque

Gros plan sur la section transversale d'un tronc de chêne âgé de 62 ans, après carbonisation

Référence

20190053_0015

Année de production

2019

Taille maximale

41.72 x 27.77 cm / 300 dpi

Légende

Gros plan sur la section transversale d'un tronc de chêne âgé de 62 ans, après carbonisation. Fraîchement coupé, l'échantillon a été poncé pour faire apparaître les cernes (anneaux de croissance annuels), qui permettent de déterminer son âge exact. Une moitié a ensuite été brûlée dans un four à moufle à 400 °C pendant une heure pour étudier l'effet de la carbonisation sur le bois. Le charbon de bois ainsi obtenu rejoindra la collection de référence du laboratoire AASPE, qui regroupe plusieurs centaines d'espèces de bois. Cette collection sert de référence pour caractériser des restes de bois ou de charbon de bois issus de fouilles archéologiques : l'espèce, l'âge, la provenance et les conditions de croissance de l'arbre peuvent être déduits. Dans le cas du chêne, le laboratoire augmente les températures de pyrolyse (jusqu'à 800 °C) afin de créer un référentiel spécifique à l'étude de la charpente de Notre-Dame de Paris (études des largeurs de cernes, dendrochimie, etc.), suite à l'incendie du 15 avril 2019.

Institut(s)

Délégations(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Dendro-anthracologie: étude des charbons de bois archéologiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.