Coccolithophores sur un fond étoilé

Centre de Recherche et d'Enseignement des Géosciences de l'Environnement (CEREGE)

AIX EN PROVENCE CEDEX 4

Le CEREGE est un centre de recherche et d’enseignement multidisciplinaire international en géosciences de l’environnement : changements climatiques passés et leurs impacts, risques naturels, pollution et sols, géodynamique et fluides, géophysique, planétologie… Pôle d’excellence de par ses compétences humaines et ses capacités instrumentales, les recherches du CEREGE s’appuient sur des laboratoires de pointe alliant techniques de l’observation du terrain à l’expérimentation analytique et la modélisation numérique.

Open media modal

Uniquement disponible pour exploitation non commerciale

Fondé par Didier Bourlès, le Laboratoire national des nucléides cosmogéniques (LN2C) offre depuis 2006 à l'ensemble de la communauté française un accès direct à la mesure de la concentration de nucléides cosmogéniques dans des échantillons naturels. L'ambition : lever des verrous scientifiques sur les aléas naturels ou les variations climatiques. Les nucléides cosmogéniques, produits par l'interaction des particules du rayonnement cosmique et de certains atomes de l'environnement…

Vidéo
7822
Cristal collectif 2023 : LN2C, Laboratoire national des nucléides cosmogéniques
20220147_0001
Open media modal

Tourbière boisée de la Cuvette congolaise, appelée aussi Cuvette centrale, en République démocratique du Congo. Les tourbières ne recouvrent que 3 % de la surface continentale terrestre mais renferment un tiers du stock de carbone des sols mondiaux. Ces importants réservoirs de carbone proviennent du lent processus d'accumulation de matière organique dans le sol, durant des millénaires et dans des conditions de saturation en eau et d’anoxie (un manque total d'oxygène dans le sol). Une équipe…

Photo
20220147_0001
Tourbière boisée de la Cuvette centrale, République du Congo
20220008_0001
Open media modal

Dix photos de coccolithophores de plusieurs espèces, placées sur un fond étoilé suivant une éclipse voulant représenter la course de la Terre autour du Soleil. Ce groupe de phytoplancton a la particularité de s'entourer de plaques de calcaire, appelées coccolithes, dont les formes varient selon les espèces. Des scientifiques ont montré que l'orbite de la Terre dicte leur évolution biologique. Lorsque l'orbite est presque circulaire, comme actuellement, la zone équatoriale présente des saisons…

Photo
20220008_0001
Coccolithophores sur un fond étoilé, évoquant la course de la Terre autour du Soleil
20210103_0011
Open media modal

Échantillon de granite broyé. Il sera tamisé, trié et soumis à des attaques successives afin d'obtenir un quartz pur. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des concentrations en nucléides cosmogéniques de ce fragment de granite. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires lorsqu'une roche est exposée aux rayons…

Photo
20210103_0011
Echantillon de granite broyé
20210103_0080
Open media modal

Premières phases de traitement d’un fragment de granite prélevé au col du Lautaret, dans les Alpes françaises, pour préparer la mesure de sa concentration en nucléides cosmogéniques. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires lorsqu'une roche est exposée aux rayons cosmiques et qui s'accumulent donc à partir du moment où la roche…

Photo
20210103_0080
Phases de traitement d’un échantillon de granite pour préparer une analyse isotopique
20210103_0007
Open media modal

Ouverture d’un colis contenant des échantillons de roche prélevés en 2010 au cours d'une mission en Russie, dans l’Altaï et le Caucase russe. Le CEREGE conserve des échantillons de roches prélevées dans les montagnes du monde entier. Ceux-ci seront analysés pour mesurer leurs concentrations en nucléides cosmogéniques. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits…

Photo
20210103_0007
Ouverture d'un colis d'échantillons de roches prélevés en Russie
20210103_0012
Open media modal

Tri d’un échantillon de granite broyé à l'aide un séparateur de Frantz. Cet appareil sépare les fractions magnétique et non magnétique de l'échantillon à l'aide d'un électro-aimant. Seule la fraction non magnétique est conservée car elle contient du quartz. Elle sera soumise à des attaques successives afin d'obtenir un quartz pur. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des concentrations en nucléides cosmogéniques de ce fragment de granite. Cette méthode de datation…

Photo
20210103_0012
Séparation magnétique d'un échantillon de granit broyé avec un séparateur de Frantz
20210103_0017
Open media modal

Attaque de la partie non magnétique d’un échantillon de roche broyée, à l’aide d'acide fluorhydrique. Le fragment de roche est broyé, tamisé, trié et soumis à des attaques successives. L’objectif de la purification est d’éliminer les minéraux autres que le quartz. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des concentrations en nucléides cosmogéniques de ce fragment de roche. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux…

Photo
20210103_0017
Purification d'un échantillon de roche broyée à l’aide d’acide fluorhydrique pour ne conserver que le quartz
20210103_0081
Open media modal

Echantillon composé de poudre de niobium et de quelques microgrammes d'oxyde de béryllium, à côté d'un morceau de granite (à gauche). Il a été obtenu à partir d'un fragment de granite prélevé au col du Lautaret, dans les Alpes françaises, après une successions de traitements mécaniques et chimiques. A partir de kilos de roches rapportées du terrain, les scientifiques obtiennent une infime quantité d'oxyde de béryllium qui est mesurée par le spectromètre de masse par accélérateur ASTER, afin de…

Photo
20210103_0081
Quelques microgrammes d'oxyde de béryllium obtenu à partir d'un fragment de granite
20210103_0008
Open media modal

Scientifique cassant au marteau un échantillon de granite prélevé au col du Lautaret, dans les Alpes françaises, avant de le broyer. L'échantillon broyé sera tamisé, trié et soumis à des attaques successives afin d'obtenir un quartz pur. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des concentrations en nucléides cosmogéniques de ce fragment de granite. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques…

Photo
20210103_0008
Préparation du broyage d'un échantillon de granite
20210103_0013
Open media modal

Tri d’un échantillon de granite broyé à l'aide d'un séparateur de Frantz. Cet appareil sépare les fractions magnétique et non magnétique de l'échantillon à l'aide d'un électro-aimant. Seule la fraction non magnétique est conservée car elle contient du quartz. Elle sera soumise à des attaques successives afin d'obtenir un quartz pur. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des concentrations en nucléides cosmogéniques de ce fragment de granite. Cette méthode de datation…

Photo
20210103_0013
Séparation magnétique d'un échantillon de granit broyé avec un séparateur de Frantz
20210103_0082
Open media modal

Décomposition des phases de traitement d’un échantillon de granite prélevé au col du Lautaret, dans les Alpes françaises, pour préparer la mesure de sa concentration en nucléides cosmogéniques. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires lorsqu'une roche est exposée aux rayons cosmiques et qui s'accumulent donc à partir du moment où la…

Photo
20210103_0082
Phases de traitement d’un échantillon de granite pour préparer une analyse isotopique
20210103_0009
Open media modal

Broyage d’un échantillon de granite prélevé au col du Lautaret, dans les Alpes françaises. L'échantillon broyé sera tamisé, trié et soumis à des attaques successives afin d'obtenir un quartz pur. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des concentrations en nucléides cosmogéniques de ce fragment de granite. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des…

Photo
20210103_0009
Broyage d'un échantillon de granite
20210103_0023
Open media modal

Tri des résidus de minéraux noirs dans un échantillon de quartz préalablement attaqué à l’acide fluorhydrique. Cet échantillon est obtenu à partir d'un fragment de roche qui est broyé, tamisé, trié et soumis à des attaques successives afin d'obtenir un quartz pur. L’acide élimine les minéraux autres que le quartz mais il devient parfois inefficace et les minéraux noirs, résistants à l’acide, doivent être triés manuellement. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des…

Photo
20210103_0023
Tri manuel de résidus dans un échantillon de quartz après purification chimique
20210103_0014
Open media modal

Tri d’un échantillon de granite broyé à l'aide d'un séparateur de Frantz. Cet appareil sépare les fractions magnétique et non magnétique de l'échantillon à l'aide d'un électro-aimant. Seule la fraction non magnétique est conservée car elle contient du quartz. Elle sera soumise à des attaques successives afin d'obtenir un quartz pur. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des concentrations en nucléides cosmogéniques de ce fragment de granite. Cette méthode de datation…

Photo
20210103_0014
Séparation magnétique d'un échantillon de granit broyé avec un séparateur de Frantz
20210103_0078
Open media modal

Décomposition des phases de traitement d’un échantillon de granite prélevé au col du Lautaret, dans les Alpes françaises, pour préparer la mesure de sa concentration en nucléides cosmogéniques. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires lorsqu'une roche est exposée aux rayons cosmiques et qui s'accumulent donc à partir du moment où la…

Photo
20210103_0078
Phases de traitement d’un échantillon de granite pour préparer une analyse isotopique
20210103_0083
Open media modal

Discussion de travail autour de résultats de datation obtenus par mesure de la concentration de nucléides cosmogéniques de roches prélevées dans différentes vallées glaciaires des îles Kerguelen, dans les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires lorsqu'une roche est exposée aux…

Photo
20210103_0083
Discussion de travail autour de résultats de datation de roches
20210103_0010
Open media modal

Échantillon de granite broyé. Il sera tamisé, trié et soumis à des attaques successives afin d'obtenir un quartz pur. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des concentrations en nucléides cosmogéniques de ce fragment de granite. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires lorsqu'une roche est exposée aux rayons…

Photo
20210103_0010
Echantillon de granite à la sortie d'un broyeur
20210103_0024
Open media modal

Tri des résidus de minéraux noirs dans un échantillon de quartz préalablement attaqué à l’acide fluorhydrique. Cet échantillon est obtenu à partir d'un fragment de roche qui est broyé, tamisé, trié et soumis à des attaques successives afin d'obtenir un quartz pur. L’acide élimine les minéraux autres que le quartz mais il devient parfois inefficace et les minéraux noirs, résistants à l’acide, doivent être triés manuellement. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des…

Photo
20210103_0024
Tri manuel de résidus dans un échantillon de quartz après purification chimique
20210103_0015
Open media modal

Fraction magnétique, à gauche, et non magnétique, à droite, d’un échantillon de granite broyé, triées à l’aide d’un séparateur magnétique de Frantz (à l’arrière-plan). Seule la fraction non magnétique est conservée car elle contient du quartz. Elle sera soumise à des attaques successives afin d'obtenir un quartz pur. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des concentrations en nucléides cosmogéniques de ce fragment de granite. Cette méthode de datation absolue est…

Photo
20210103_0015
Séparation magnétique d'un échantillon de granit broyé avec un séparateur de Frantz
20210103_0079
Open media modal

Premières phases de traitement d’un échantillon de granite prélevé au col du Lautaret, dans les Alpes françaises, pour préparer la mesure de sa concentration en nucléides cosmogéniques. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires lorsqu'une roche est exposée aux rayons cosmiques et qui s'accumulent donc à partir du moment où la roche…

Photo
20210103_0079
Phases de traitement d’un échantillon de granite pour préparer une analyse isotopique
20210103_0075
Open media modal

Etude des résultats de l’analyse isotopique d’échantillons d'oxyde de béryllium par le spectromètre de masse par accélérateur ASTER. Cet instrument mesure des rapports isotopiques (rapports des nombres d'atomes de deux isotopes dans un même échantillon) à partir desquels un scientifique est en train de calculer la teneur en béryllium 10 du fragment de granite dont sont issus ces échantillons. Mesurer la concentration en nucléides cosmogéniques est une méthode de datation absolue utilisée pour…

Photo
20210103_0075
Calcul de la teneur en béryllium 10 d'un échantillon de granite grâce à un rapport isotopique
20210103_0034
Open media modal

Torche à plasma ICP-OES à double visée. La spectrométrie à plasma à couplage inductif ICP-OES est utilisée pour mesurer la teneur en aluminium 27 d’une solution échantillon. L’objectif final est de mesurer la concentration en nucléides cosmogéniques de la roche dont est issue cette solution. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires…

Photo
20210103_0034
Torche à plasma ICP-OES à double visée, utilisée pour mesurer la teneur en 27Al d’échantillons
20210103_0066
Open media modal

Cathodage d’un échantillon d'oxyde de béryllium. Un mélange de poudres d’oxyde de béryllium et de niobium, un matériau conducteur d’électrons, est versé dans une cathode et comprimé pour en faire une pastille. L'échantillon sera ensuite mesuré au spectromètre de masse par accélérateur ASTER. L'oxyde de béryllium a été obtenu à partir d'un fragment de granite afin de calculer sa teneur en béryllium 10. Mesurer les concentrations en nucléides cosmogéniques est une méthode de datation absolue…

Photo
20210103_0066
Cathodage avant l'analyse d'échantillons d'oxyde de béryllium au SMA ASTER
20210103_0057
Open media modal

Mélange d’une poudre d’oxyde de béryllium avec une poudre de niobium conductrice d’électrons (poudre grise). C’est la première étape du cathodage de cet échantillon qui sera ensuite mesuré au spectromètre de masse par accélérateur ASTER. L'oxyde de béryllium a été obtenu à partir d'un fragment de granite afin de calculer sa teneur en béryllium 10. Mesurer les concentrations en nucléides cosmogéniques est une méthode de datation absolue utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche…

Photo
20210103_0057
Mélange de poudres d’oxyde de béryllium et de Niobium, avant cathodage
20210103_0016
Open media modal

Différentes étapes de purification d’échantillons de roches. Ils ont été broyés, tamisés, triés et soumis à des attaques successives pour isoler les minéraux d'intérêt. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des concentrations en nucléides cosmogéniques de ces roches. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires…

Photo
20210103_0016
Différentes étapes de purification d’échantillons de roches broyées
20210103_0039
Open media modal

Nébuliseur concentrique et chambre de nébulisation cyclonique. Cette image est réalisée dans le cadre de la mesure de la teneur en aluminium 27 d’une solution échantillon par spectrométrie à plasma à couplage inductif ICP-OES (spectroscopie d'émission optique). L’objectif final est de mesurer la concentration en nucléides cosmogéniques de la roche dont est issu cette solution. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements…

Photo
20210103_0039
Nébuliseur concentrique et chambre de nébulisation cyclonique
20210103_0071
Open media modal

Préparation de l’analyse isotopique d’échantillons par le spectromètre de masse par accélérateur ASTER, depuis la salle de contrôle de la plateforme. Cet instrument mesure des rapports isotopiques (rapports des nombres d'atomes de deux isotopes dans un même échantillon) à partir desquels on peut calculer les concentrations en nucléides cosmogéniques des roches dont sont issus ces échantillons. C'est une méthode de datation absolue utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux…

Photo
20210103_0071
Préparation d'une analyse isotopique par le spectromètre de masse par accélérateur ASTER
20210103_0021
Open media modal

Quartz (fragments blancs) contenant encore un peu de feldspath (fragments jaunes) après une première purification, observé à la loupe binoculaire. Il s’agit de la fraction non magnétique d’un échantillon de roche broyée. Elle a été séparée de la partie magnétique et ferrique et a subi une succession d'attaques chimiques pour éliminer les minéraux autres que le quartz. C'est la première étape d'un traitement qui prépare la mesure des concentrations en nucléides cosmogéniques de ce fragment de…

Photo
20210103_0021
Echantillon de quartz contenant encore du feldspath après une première purification
20210103_0002
Open media modal

Sélection d’échantillons de roches pour mesurer leurs concentrations en nucléides cosmogéniques. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires lorsqu'une roche est exposée aux rayons cosmiques et qui s'accumulent donc à partir du moment où la roche arrive en surface. Les isotopes utilisés pour la datation sont le béryllium 10, produit…

Photo
20210103_0002
Sélection d'échantillons de roches pour mesurer leur concentration en nucléides cosmogéniques
20210103_0076
Open media modal

Etude des résultats de l’analyse isotopique d’échantillons d'oxyde de béryllium par le spectromètre de masse par accélérateur ASTER. Cet instrument mesure des rapports isotopiques (rapports des nombres d'atomes de deux isotopes dans un même échantillon) à partir desquels un scientifique est en train de calculer la teneur en béryllium 10 du fragment de granite dont sont issus ces échantillons. Mesurer la concentration en nucléides cosmogéniques est une méthode de datation absolue utilisée pour…

Photo
20210103_0076
Calcul de la teneur en béryllium 10 d'un échantillon de granite grâce à un rapport isotopique
20210103_0035
Open media modal

Torche à plasma ICP-OES à double visée. La spectrométrie à plasma à couplage inductif ICP-OES est utilisée pour mesurer la teneur en aluminium 27 d’une solution échantillon. L’objectif final est de mesurer la concentration en nucléides cosmogéniques de la roche dont est issue cette solution. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires…

Photo
20210103_0035
Torche à plasma ICP-OES à double visée, utilisée pour mesurer la teneur en 27Al d’échantillons
20210103_0067
Open media modal

Laboratoire national des nucléides cosmogéniques, sur le site du CEREGE. Il est dédié à l’utilisation des nucléides cosmogéniques en sciences de la Terre et de l’Univers. La mesure de leur concentration est une méthode de datation absolue utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires lorsqu'une roche est exposée aux rayons cosmiques et qui s'accumulent donc à partir du moment…

Photo
20210103_0067
Laboratoire national LN2C-ASTER
20210103_0058
Open media modal

Mélange d’une poudre d’oxyde de béryllium avec une poudre de niobium conductrice d’électrons (poudre grise). C’est la première étape du cathodage de cet échantillon qui sera ensuite mesuré au spectromètre de masse par accélérateur ASTER. L'oxyde de béryllium a été obtenu à partir d'un fragment de granite afin de calculer sa teneur en béryllium 10. Mesurer les concentrations en nucléides cosmogéniques est une méthode de datation absolue utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche…

Photo
20210103_0058
Mélange de poudres d’oxyde de béryllium et de Niobium, avant cathodage
20210103_0072
Open media modal

Préparation de l’analyse isotopique d’échantillons par le spectromètre de masse par accélérateur ASTER, depuis la salle de contrôle de la plateforme. Cet instrument mesure des rapports isotopiques (rapports des nombres d'atomes de deux isotopes dans un même échantillon) à partir desquels on peut calculer les concentrations en nucléides cosmogéniques des roches dont sont issus ces échantillons. C'est une méthode de datation absolue utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux…

Photo
20210103_0072
Préparation d'une analyse isotopique par le spectromètre de masse par accélérateur ASTER
20210103_0063
Open media modal

Mise en place d'un entonnoir pour verser un échantillon d'oxyde de béryllium dans une cathode. Le mélange de poudres d’oxyde de béryllium et de niobium, un matériau conducteur d’électrons, sera comprimé pour en faire une pastille. L'échantillon sera ensuite mesuré au spectromètre de masse par accélérateur ASTER. L'oxyde de béryllium a été obtenu à partir d'un fragment de granite afin de calculer sa teneur en béryllium 10. Mesurer les concentrations en nucléides cosmogéniques est une méthode de…

Photo
20210103_0063
Cathodage avant l'analyse d'échantillons d'oxyde de béryllium au SMA ASTER
20210103_0022
Open media modal

Partie magnétique d'un échantillon de granite broyé observée à la loupe binoculaire. Les fractions magnétique et non magnétique de cet échantillon ont été triées à l'aide d'un séparateur de Frantz. La partie magnétique n'est pas utilisée pour mesurer la concentration en nucléides cosmogéniques du fragment de granite originel. Seule la partie non magnétique contient en effet du quartz donc du béryllium 10. La concentration en nucléides cosmogéniques est une méthode de datation absolue utilisée…

Photo
20210103_0022
Partie magnétique d'un échantillon de granite broyé, après séparation magnétique
20210103_0003
Open media modal

Sélection d’échantillons de roches pour mesurer leurs concentrations en nucléides cosmogéniques. Cette méthode de datation absolue est utilisée pour déterminer la durée d’exposition d’une roche aux rayonnements cosmiques. Les nucléides cosmogéniques sont des isotopes produits par réactions nucléaires lorsqu'une roche est exposée aux rayons cosmiques et qui s'accumulent donc à partir du moment où la roche arrive en surface. Les isotopes utilisés pour la datation sont le béryllium 10, produit…

Photo
20210103_0003
Sélection d'échantillons de roches pour mesurer leur concentration en nucléides cosmogéniques
20210103_0077
Open media modal

Etude des résultats de l’analyse isotopique d’échantillons d'oxyde de béryllium par le spectromètre de masse par accélérateur ASTER. Cet instrument mesure des rapports isotopiques (rapports des nombres d'atomes de deux isotopes dans un même échantillon) à partir desquels un scientifique est en train de calculer la teneur en béryllium 10 du fragment de granite dont sont issus ces échantillons. Mesurer la concentration en nucléides cosmogéniques est une méthode de datation absolue utilisée pour…

Photo
20210103_0077
Calcul de la teneur en béryllium 10 d'un échantillon de granite grâce à un rapport isotopique

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.