Uniquement disponible pour exploitation non commerciale

© CNRS - 2023

Numéro de notice

7822

Cristal collectif 2023 : LN2C, Laboratoire national des nucléides cosmogéniques

Fondé par Didier Bourlès, le Laboratoire national des nucléides cosmogéniques (LN2C) offre depuis 2006 à l'ensemble de la communauté française un accès direct à la mesure de la concentration de nucléides cosmogéniques dans des échantillons naturels. L'ambition : lever des verrous scientifiques sur les aléas naturels ou les variations climatiques.

Les nucléides cosmogéniques, produits par l'interaction des particules du rayonnement cosmique et de certains atomes de l'environnement terrestre, sont devenus incontournables pour l'établissement de chronologies dans de nombreux domaines des sciences de la terre et de l'univers. La gamme de temps ainsi couverte est de quelques centaines d'années à plus de 12 Ma. Basée au Centre européen de recherche et d'enseignement de géosciences de l'environnement2 (Cerege), à Aix-en-Provence, l'équipe du LN2C prépare chimiquement les échantillons et les analyse ensuite par spectrométrie de masse par accélérateur sur l'instrument national (IN) ASTER (Accélérateur pour les sciences de la Terre, environnement, risques) - un des rares instruments de ce type en Europe. L'équipe technique du LN2C se compose de deux entités complémentaires : à partir des échantillons collectés par les chercheurs sur le terrain, les chimistes développent les techniques analytiques par dilution isotopique menant à la production des cibles. Ces cibles sont ensuite analysées par les physiciens qui assurent la conduite, la maintenance et le développement de l'IN ASTER garantissant la qualité métrologique des mesures. À l'issue de ce cheminement, le rapport isotopique de l'élément considéré sur son isotope stable est transmis aux chercheurs. Le savoir-faire unique de l'équipe allié à de nombreux résultats marquants l'ont propulsée au sein des meilleurs spécialistes mondiaux pour les sciences de la Terre. Parmi ces résultats, la détermination de l'âge exact de premiers hominidés comme Toumaï à 7,32 ± 0,10 millions d'années, la datation de Homo Erectus à Javas à 1, 8 millions d'années, l'étude des fluctuations du champ magnétique terrestre sur les derniers millions d'années, ou encore la datation de ruptures sismiques passées afin de comprendre le fonctionnement des failles tectoniques et mieux anticiper les séismes destructeurs.

Durée

00:04:30

Année de production

Définition

HD

Couleur

Couleur

Son

Sonore

Version(s)

Français

Support Original

Apple ProRes 422

Réalisateur(s)

Guillaume HENNENFENT

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.