Voir le reportage
20190044_0092
© Cyril FRESILLON / PEPSEA / CNRS Photothèque

Biofilm prélevé sur des moules de la mangrove de la Gabarre, en Guadeloupe

Référence

20190044_0092

Année de production

2018

Taille maximale

41.72 x 27.77 cm / 300 dpi

Légende

Biofilm principalement constitué de diatomées (algues microscopiques) et de bactéries, prélevé sur des moules de la mangrove de la Gabarre, en Guadeloupe. La mangrove de la Gabarre a la particularité d'être directement affectée par une décharge. Les scientifiques y ont prélevé des huîtres, moules, gastéropodes, crabes et biofilms pour étudier l'accumulation des nanoplastiques chez les animaux des mangroves. Certains prélèvements servent à déterminer les impacts toxiques des nanoplastiques, d'autres à mesurer les plastiques et métaux présents dans les tissus. Ces prélèvements sont effectués dans le cadre du projet PEPSEA, financé par l'ANR, qui a pour objectif d’établir le cycle de vie des micro- et nanoplastiques, notamment en déterminant le rôle des mangroves dans l'impact environnemental des nanodéchets.

Référent(s) Scientifique(s)

Institut(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : PEPSEA : plastiques en Guadeloupe

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.