Voir le reportage
20170135_0001
© Cyril FRESILLON / GIPSA-lab / CNRS Photothèque

Installation d'un casque muni d'électrodes

Référence

20170135_0001

Année de production

2017

Taille maximale

41.38 x 27.54 cm / 300 dpi

Légende

Installation d'un casque muni d'électrodes utilisé au sein de l’interface cerveau-machine Brain Invaders. Le joueur pilote le programme par "butinage attentionnel", sans manette, par la pensée. Doté d'un casque dont les électrodes sont principalement situées au niveau du cortex visuel et central pariétal, il doit se concentrer sur l’objet qui émet des flashs lumineux afin de l'éliminer. Le signal cérébral correspondant à la perception du flash (stimuli) généré dans le jeu est une onde encéphalographique appelée P300 ou "Potentiel évoqué". Les électrodes captent les signaux cérébraux, des outils de séparation de sources isolent le signal P300, puis un algorithme d’apprentissage le compare avec les flashs (stimuli) les plus rapprochés dans le temps. Le programme repose sur une base d’apprentissage de précédents joueurs et une approche en géométrie Riemanienne permet de s’affranchir de la phase de paramétrage à chaque nouveau joueur. Dans le domaine de la santé, ce dispositif pourrait compenser une perte de motricité en permettant par exemple le pilotage de fauteuil roulant. Il pourrait également rendre possible la communication avec des patients souffrants du locked-in syndrome.

Institut(s)

Délégations(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : GIPSA-lab

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.