Voir le reportage Voir le reportage
20230048_0004

© Mélissa KODITUWAKKU / CREDO / EHESS / AMU / CNRS Images

Référence

20230048_0004

Transmettre les gestes, 150 ans après l'oubli

Moment de partage entre Cyril Tauhiro et son fils Nanakatoua, dans le village de Hapatoni, sur l’île de Tahuata. Au Henua Enana (les îles Marquises), la transmission de la culture a été rompue par plus de 150 ans de codes missionnaire et colonial, interdisant aux populations de se tatouer, de danser, de chanter et même de raconter les anciennes histoires et légendes. Depuis les années 1980, l’archipel connait un "réveil culturel" au travers d’un évènement qui a lieu tous les deux ans et qui remet en avant danses, chants, costumes, artisanat et art culinaire. Il a incité tout un peuple à réaffirmer avec fierté son identité, notamment par la réémergence du tatouage, porté comme marque d’appartenance. Cependant, privé de la mémoire de leurs anciens, ce qui constituait la culture traditionnelle a quasiment disparu. Elle subsiste aujourd’hui le temps d’un festival… et de l’accueil des bateaux de croisière. Et si la scène d’un Marquisien en pagne (hami) et tatoué accueillant les touristes au son d’une corne de brume en bois (pū) peut paraître construite, elle permet de partager des savoir-faire qui peinent à être transmis, tels que la fabrication des costumes végétaux en outi. À ce moment précis, Cyril et son fils partagent un geste, un souvenir, un regard qui n’ont rien de faux. Cette image a reçu le prix Coup de cœur du jury lors du concours L’anthropologie en partage en 2022. Mélissa Kodituwakku : "Voilà ce que l'anthropologue partage sur son terrain avec ceux dont il étudie la culture : l'immortalisation de brefs moments de vie où, d'un coup, tout devient évident."

Référent(s) scientifique(s)

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.