Retour au reportage Retour au reportage
20220020_0052

© Cyril FRESILLON / MIO / Ifremer / CNRS Images

Référence

20220020_0052

Mise à l’eau du Nautile depuis le N/O Pourquoi pas ?

Mise à l’eau du Nautile depuis le navire océanographique Pourquoi pas ? Un plongeur appartenant à l'équipe qui sécurise la descente et le détachement du sous-marin restera sur le pont jusqu'à l'immersion. La lift-line porte le sous-marin lors de la mise à l’eau tandis que la patte d’oie (câble bleu et orange) garde le sous-marin dans l’axe du navire. Ce sous-marin habité a été conçu par l'Ifremer pour l’observation et l’intervention jusqu’à 6 000 mètres. Il accompagne les opérations d’installation d’instruments scientifiques sur le site de l’observatoire sous-marin EMSO-LO, à 2 500 m de profondeur au large de Toulon, afin de s’assurer de leur bon déroulement. Ces équipements comprennent un sismographe, un spectromètre gamma, une biocaméra, le BathyReef (un récif artificiel bio-inspiré) et le robot BathyBot. Le rover sous-marin benthique suivra sur plusieurs années l’environnement, la biodiversité et les potentiels impacts du changement climatique dans les grands fonds. Une première européenne, il est installé en permanence et piloté à distance via Internet. Les données récoltées viendront compléter les prélèvements ponctuels réalisés lors de campagnes océanographiques pour mieux comprendre les variations saisonnières et éventuellement observer des phénomènes imprévisibles.

Programme(s)

Institut(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.