Voir le reportage
20210137_0012
© Louise GRIVEAU / Emilie CHRISTIN / LBTI / INMG / CNRS Photothèque

Van Gogh cellulaire

Référence

20210137_0012

Année de production

2021

Taille maximale

17.35 x 17.29 cm / 300 dpi

Légende

Lorsque des cellules précurseurs du muscle fusionnent, elles ont la particularité de former ces structures nébuleuses, évoquant sans conteste La Nuit étoilée du peintre Van Gogh. Dans ces tourbillons microscopiques, on discerne leurs noyaux cellulaires en cyan, le cytosquelette d’actine en bleu, et, en jaune, une protéine témoignant de la formation de nouvelles fibres musculaires. Ces cellules sont cultivées sur un élément ultra nutritif - le matrigel - qui va leur servir de support afin d’étudier leur comportement pour l’élaboration de biomatériaux innovants. Ces biomatériaux agissent ainsi comme des pansements qui vont venir combler le vide laissé par des blessures profondes au niveau des tissus. L’enjeu : trouver de nouvelles solutions thérapeutiques pour la prise en charge de plaies chroniques ou complexes, comme les plaies diabétiques ou des impacts de balle, et pour l’amélioration des symptômes liés aux myopathies. Cette image est lauréate du concours La preuve par l’image (LPPI) 2021.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.