Reproduction réservée à l’illustration des travaux de l’équipe de Jacques Jaubert
20160048_0004
© Michel SOULIER - SSAC

Carottage dans le plancher stalagmitique à l'intérieur de l’une des structures aménagées de la grotte de Bruniquel

Référence

20160048_0004

Année de production

2012

Taille maximale

29.7 x 19.67 cm / 300 dpi

Légende

Carottage dans le plancher stalagmitique à l'intérieur de l’une des structures aménagées de la grotte de Bruniquel, Tarn-et-Garonne. La datation du plancher qui scelle le sol d’occupation contemporain de l’édification des structures est de 175 900 ans, ce qui indique un "terminus", ou âge minimum, pour leur édification. Cette grotte comporte des structures aménagées datées d’environ 176 500 ans. L’équipe scientifique a développé un nouveau concept, celui de "spéléofacts", pour nommer ces stalagmites brisées et agencées. L’inventaire de ces 400 spéléofacts montre des stalagmites agencées et bien calibrées qui totalisent 112 mètres cumulés et un poids estimé à 2,2 tonnes de matériaux déplacés. Ces structures sont composées d’éléments alignés, juxtaposés et superposés (sur 2, 3 et même 4 rangs). Cette découverte recule considérablement la date de fréquentation des grottes par l’Homme, la plus ancienne preuve formelle datant jusqu’ici de 38 000 ans (Chauvet). Elle place ainsi les constructions de Bruniquel parmi les premières de l’histoire de l’Humanité. Ces travaux ont été menés par une équipe internationale impliquant notamment Jacques Jaubert de l’université de Bordeaux, Sophie Verheyden de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB) et Dominique Genty du CNRS, avec le soutien logistique de la Société spéléo-archéologique de Caussade, présidée par Michel Soulier.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.