Voir le reportage
20150001_0865
© Thibaut VERGOZ/IPHC/CEBC/IPEV/CNRS Photothèque

Cadavre d'un poussin de manchot Adélie

Référence

20150001_0865

Année de production

2015

Taille maximale

32.53 x 21.68 cm / 300 dpi

Légende

Cadavre d'un poussin de manchot Adélie, "Pygoscelis adeliae", dévoré par un skua en Antarctique. En raison de l'extension inhabituelle de la banquise au large de la Terre-Adélie depuis plusieurs années, la mortalité est très élevée chez les manchots Adélie qui se reproduisent dans l'archipel de Pointe-Géologie. Ils sont contraints de parcourir plusieurs dizaines à plusieurs centaines de km pour atteindre la mer libre et trouver à manger pour leurs poussins. Pendant les absences inhabituellement longues de leurs parents, les poussins sont susceptibles de mourir de faim et / ou de froid et sont parfois achevés par des skuas, des oiseaux charognards. Durant la saison 2013-2014, aucun poussin n'a survécu.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.