See Photo report
20220020_0086
© Cyril FRESILLON / MIO / CNRS Photothèque

Récupération d’un marine snow catcher depuis le N/O Pourquoi pas ?

Reference

20220020_0086

Production year

2022

Max. size

27.77 x 41.72 cm / 300 dpi

Caption

Récupération d’un marine snow catcher après un prélèvement au large de Toulon, depuis le navire océanographique Pourquoi pas ? Il est déposé sur le pont pour décantation. La rosette-CTD à droite est un autre type d’échantillonneur d’eau. Le marine snow catcher est un échantillonneur d’eau de grand volume qui collecte la neige marine. Il est descendu ouvert et refermé à la profondeur souhaitée pour prélever une colonne d’eau. Une fois remonté, il est laissé sur le pont durant plusieurs heures pour décantation. Les particules coulent au fond et les 7 litres de la partie inférieure représentent donc le plus grand intérêt. Les 93 litres restants sont également utilisés pour des prélèvements. La neige marine est la matière organique en décomposition, constituée principalement de plancton mort, qui s’enfonce progressivement depuis la surface vers les fonds marins. En stockant la matière organique à plus d’un kilomètre de profondeur pendant plus de 1 000 ans, ce phénomène participe à la séquestration du carbone par les océans. Le laboratoire MIO étudie la microbiologie de l’eau de mer et s’intéresse aux bactéries qui colonisent cette matière organique. Cette image a été réalisée durant la campagne de mise à l’eau du rover sous-marin benthique BathyBot et d’autres dispositifs scientifiques sur le site de l’observatoire sous-marin EMSO-LO.

Research program(s)

CNRS Institute(s)

Regional office(s)

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.