20210095_0001
© Sarah LEMER / CRIOBE / CNRS Photothèque

Prélèvement non létal d’ADN sur un juvénile de requin à pointes noires dans le cadre d'une étude génétique

Référence

20210095_0001

Année de production

2009

Taille maximale

32.78 x 21.95 cm / 300 dpi

Légende

Prélèvement non létal d’ADN sur un juvénile de requin à pointes noires, "Carcharhinus melanopterus", dans un atoll reculé des Tuamotu. Cette opération s’effectue dans le cadre d’une étude sur la diversité et la connectivité génétique des populations de requins de récifs en Polynésie française. Les analyses génétiques permettent de déterminer la diversité au sein des diverses populations de même espèce et la connectivité génétique (échanges génétiques) entre populations. L’objectif est de mieux appréhender la résilience d’une espèce et d’optimiser des mesures de protection, en définissant les échelles spatiales optimales pour, par exemple, la mise en place d’Aires Marines Protégées. La légère amputation de la frange apicale de la nageoire dorsale présente l’avantage d’obtenir de l’ADN de l’animal sans avoir à le sortir de l’eau, minimisant ainsi le stress de la capture, et aussi de pouvoir facilement l’identifier visuellement afin de ne pas le repêcher.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.