20170098_0004
© Véronique HUGOUVIEUX / Christine LANCELON-PIN / LPCV / CERMAV / ICMG / CNRS Photothèque

Cellules de l’épiderme d'un pétale d'Arabette des dames

Référence

20170098_0004

Taille maximale

12.73 x 8.62 cm / 300 dpi

Légende

Cellules de l'épiderme d'un pétale d'Arabette des dames, "Arabidopsis thaliana", en microscopie électronique à balayage sous pression partielle de vapeur d'eau (mode ESEM). Les chercheurs étudient ici comment certains facteurs de transcription, notamment ceux appartenant à la famille des MADS (La boîte MADS est un motif commun à certains facteurs de transcription. Son nom vient des quatre premiers facteurs dans lesquels on l'a identifiée: MCM1, Agamous, Deficiens et SRF), influent sur la formation des organes floraux (sépales, pétales, étamines, carpelle) et en particulier sur leur surface cellulaire, très spécifique selon l'organe concerné. Pour ce faire, ils introduisent dans les plantes certains facteurs mutés ou non dans une région spécifique de la protéine SEPALLATA 3 et observent par la suite son impact sur le développement des végétaux. Les chercheurs analysent des plantes sauvages et les comparent à des plantes exprimant une protéine mutée dans une régions spécifique.

Institut(s)

Délégations(s)

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.