Voir le reportage
20170139_0025
© Hubert RAGUET / RDP / ENS de Lyon / INRA / UCBL / CNRS Photothèque

Etude de la pollinisation d'une Arabette des dames en microscopie électronique à balayage

Référence

20170139_0025

Année de production

2017

Taille maximale

50.94 x 34 cm / 300 dpi

Légende

Etude de la pollinisation d'une Arabette des dames, "Arabidopsis thaliana", en microscopie électronique à balayage. Ici, la surface de l’organe femelle, le stigmate, formée de cellules allongées, les papilles stigmatiques, accepte l'ensemble des grains de pollen qui sont en train d'émettre un tube transportant les gamètes mâles vers les ovules. Ces derniers permettront la fécondation et la formation de graines. Malgré la rencontre avec des centaines de grains de pollen, les organes femelles des plantes peuvent choisir très rapidement leurs partenaires mâles. Chez les Brassicacées (famille des choux, radis, arabette, etc.), ce choix dépend d’une interaction de type clé-serrure, la clé (un peptide) étant portée par le pollen et la serrure (un récepteur kinase membranaire) étant présente à la membrane plasmique des cellules stigmatiques. Si la clé et la serrure ont une parenté génétique (par exemple frère-sœur), l’interaction clé-serrure provoque une réponse de rejet du pollen par le stigmate. Ce mécanisme permet à la plante d’éviter les croisements consanguins.

Institut(s)

Délégations(s)

Issues du même reportage : RDP - Reproduction et développement des plantes

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.