Voir le reportage
20170070_0001
© Nicolas NAUDINOT/ Camille BOURDIER / CEPAM / TRACES / PLOS ONE / CNRS Photothèque

Coupe transversale de l’abri sous-roche du site du rocher de l’Impératrice

Référence

20170070_0001

Année de production

2017

Taille maximale

19 x 13.11 cm / 300 dpi

Légende

Coupe transversale de l’abri sous-roche du site du rocher de l’Impératrice, à Plougastel-Daoulas, dans le Finistère. Cet abri, dont les fouilles ont débuté en 2013, fut essentiellement occupé au début de l’Azilien, il y a environ 14 500 ans. Il était destiné à accueillir des chasseurs sur de courtes périodes dans la vallée aujourd’hui recouverte par la mer. La strate la plus récente, n°101 est constituée de colluvions et de dépôts remaniés. La couche 108 est constituée d’un éboulis de rochers de quartzite au sein de colluvions, la couche 102, contenant le matériel azilien, est quant à elle un limon loessique en position secondaire riche en blocs anguleux ayant subi un phénomène de cryoclastie. L’Azilien s’est développé durant le Tardiglaciaire, période succédant à la période glaciaire, caractérisée par d’importants bouleversements climatiques. L’océan était alors plus bas de 90 mètres. Au sein de cet abri destiné à des activités de chasse dans la vallée, des outils en silex ont été retrouvés ainsi que des plaquettes de schiste gravées. Ces vestiges constituent une découverte archéologique majeure sur une période de la Préhistoire peu documentée. (Naudinot N, Bourdier C, Laforge M, Paris C, Bellot-Gurlet L, Beyries S, et al. (2017) Divergence in the evolution of Paleolithic symbolic and technological systems: The shining bull and engraved tablets of Rocher de l'Impératrice. PLoS ONE 12(3): e0173037.)

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.