Voir le reportage
20110001_1681
© Thomas VIGNAUD/CNRS Photothèque

Un étudiant calcule la surface des branches de corail, après en avoir extrait les tissus pour le com

Référence

20110001_1681

Année de production

2011

Taille maximale

29.6 x 41.14 cm / 300 dpi

Légende

Un étudiant calcule la surface des branches de corail, après en avoir extrait les tissus pour le comptage des zooxanthelles (algues unicellulaires). Les colonies exemptes de leurs tissus sont trempées dans un bain de paraffine à 65 °C. Chaque squelette recouvert de paraffine est ensuite pesé. La différence entre le poids après et avant trempage dans la cire est utilisée pour estimer la surface du corail grâce à une courbe étalon. L'analyse des teneurs en zooxanthelles a permis d'observer les relations entre la couleur du corail et le nombre de symbiontes au sein de ses tissus. Plus les coraux sont en bonne santé, plus ils ont de zooxanthelles et donc une couleur foncée. En état de stress, les zooxanthelles sont expulsées des tissus et le corail blanchit.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Thomas Vignaud - Polynésie

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.