© CNRS AUDIOVISUEL / LE BOMIN SYLVIE - 1997

De l'arbre au xylophone

Numéro de notice

865

Durée

00:52:00

Année de production

1997

Versions

Support Original

Procédés audiovisuels

SD
4/3
Couleur
Sonore

Résumé

Les musiciens banda gbambiya, qui vivent dans le nord-ouest de la République centrafricaine, ont une pratique musicale collective faisant appel à des xylophones portatifs à résonateurs multiples. Le village possède un orchestre de quatre xylophones, qui joue lors de cérémonies rituelles ou lors de divertissements.
Au village, les fonctions de facteur de xylophone se transmettent de père en fils ou d'oncle à neveu. Joseph Yadéré, facteur de xylophone du village de Bakaba, initie son neveu Raymond au savoir-faire de la facture instrumentale (sélection des matériaux, mise en forme et assemblage de l'instrument).
Les différentes phases de facture sont très détaillées : taille des lames, accords multiples, réalisation du support à l'aide d'étalons, confection et pose des baguettes, préparation et découpe des peaux de boeuf, choix des calebasses (résonateurs), confection des ficelles, récolte du latex pour fabriquer les boules des mailloches, enfin préparation et pose des membranes vibrantes (mirlitons).
Les xylophones étant achevés, l'orchestre se met à jouer alors qu'un festin se prépare.

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.