Engin anti-barbelés Boirault n°1

Numéro de notice

6672

Durée

00:06:56

Année de production

1917

Versions

Support Original

HD
16/9
NB
Muet

Réalisateur(s)

Résumé

Dans un camp militaire, la Commission supérieure des inventions observe un prototype anti-barbelés conçu par M. Boirault. Conçu en 1914 et construit en 1915, l'engin Boirault est considéré comme « l'ancêtre intéressant du char ». Cette invention de l'ingénieur des arts et métiers Louis Boirault est probablement l'une des plus extravagantes propositions documentées par la Direction des inventions. Avec sa hauteur de plusieurs mètres, son poids de 30 tonnes et sa forme de cage thoracique ou de panier à salade géant, ce char anti-barbelés ne passe pas inaperçu. Il a l'avantage de cumuler deux fonctions alors fortement d'actualité : il permet à la fois d'anéantir les réseaux de fils barbelés et de franchir les tranchées. C'est une sorte d'engin tout terrain.
Le film démontre bien les caractéristiques du char Boirault : son gigantisme et son déplacement unidirectionnel. Filmé d'abord de profil, l'engin Boirault est ensuite capté de face lorsqu'il vient lentement mais sûrement écraser des rangées de barbelés.
Son caractère « trop voyant » associé à sa lenteur et son impossibilité de changer de direction n'aidèrent pas à rendre l'invention pérenne et lui valurent au contraire le surnom le « Diplodocus Militarus ». Ainsi, et malgré les espoirs de l'inventeur, la commission des inventions élimina un à un les différents usages potentiels du diplodocus militarus. En dernier lieu, la production d'une telle machine aurait réclamé une trop grande quantité de métal alors très convoité.

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.