Benoît Rajau

Benoît RAJAU

Tours, Paris

Basé à Tours et Paris, Benoît travaille avec la même exigence en science, reportage, ou portrait. Il a vécu avec le CNRS des prises de vues passionnantes dans différents domaines de recherche, notamment à double Chooz ou à l'institut des sciences du végétal. Ses points forts : composition et esthétique visuelle.

20110001_2310
Open media modal

Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011. Biologiste de renommée internationale, directeur de recherche émérite au CNRS et professeur à l'Université de Strasbourg, Jules Hoffmann a consacré ses travaux à l'étude des mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l'immunité innée chez les insectes. Ses nombreuses découvertes dans le domaine ont fait émerger une vision nouvelle des mécanismes de défense que les organismes, des plus primitifs jusqu'à l'homme,…

Photo
20110001_2310
Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011. Biologiste de renommée inte
20110001_2313
Open media modal

Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011. Biologiste de renommée internationale, directeur de recherche émérite au CNRS et professeur à l'Université de Strasbourg, Jules Hoffmann a consacré ses travaux à l'étude des mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l'immunité innée chez les insectes. Ses nombreuses découvertes dans le domaine ont fait émerger une vision nouvelle des mécanismes de défense que les organismes, des plus primitifs jusqu'à l'homme,…

Photo
20110001_2313
Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011. Biologiste de renommée inte
20110001_2311
Open media modal

Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011. Biologiste de renommée internationale, directeur de recherche émérite au CNRS et professeur à l'Université de Strasbourg, Jules Hoffmann a consacré ses travaux à l'étude des mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l'immunité innée chez les insectes. Ses nombreuses découvertes dans le domaine ont fait émerger une vision nouvelle des mécanismes de défense que les organismes, des plus primitifs jusqu'à l'homme,…

Photo
20110001_2311
Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011. Biologiste de renommée inte
20110001_2312
Open media modal

Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011. Biologiste de renommée internationale, directeur de recherche émérite au CNRS et professeur à l'Université de Strasbourg, Jules Hoffmann a consacré ses travaux à l'étude des mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l'immunité innée chez les insectes. Ses nombreuses découvertes dans le domaine ont fait émerger une vision nouvelle des mécanismes de défense que les organismes, des plus primitifs jusqu'à l'homme,…

Photo
20110001_2312
Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011. Biologiste de renommée inte
20110001_2282
Open media modal

Immunisation de drosophiles, endormies sur un fritté (support poreux) qui laisse passer le CO2, ce qui entraîne leur anesthésie par hypoxie (absence d'oxygène). L'expérimentateur est en train d'infecter une mouche en la piquant avec une minuscule aiguille en tungstène. Cette aiguille a préalablement été trempée dans une solution de bactéries. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet,…

Photo
20110001_2282
Immunisation de drosophiles, endormies sur un fritté (support poreux) qui laisse passer le CO2, ce q
20110001_2272
Open media modal

Tri des drosophiles sous loupe binoculaire, dans la salle à mouches consacrée à l'étude des virus, afin de les séparer suivant le génotype d'intérêt (mâle, femelle, sauvage, mutant...). L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant la mouche à vin ou mouche du vinaigre, "Drosophila melanogaster", comme hôte.

Photo
20110001_2272
Tri des drosophiles sous loupe binoculaire, dans la salle à mouches consacrée à l'étude des virus, a
20110001_2303
Open media modal

Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011, ici au laboratoire qu'il a créé et dirigé : "Réponse immunitaire et développement chez les insectes" à Strasbourg. Biologiste de renommée internationale, directeur de recherche émérite au CNRS et professeur à l'Université de Strasbourg, Jules Hoffmann a consacré ses travaux à l'étude des mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l'immunité innée chez les insectes. Ses nombreuses découvertes dans le domaine ont…

Photo
20110001_2303
Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011, ici au laboratoire qu'il a
20110001_2273
Open media modal

Salle à mouches, consacrée à l'étude des virus, où est effectué un tri des drosophiles sous loupe binoculaire, afin de les séparer suivant le génotype d'intérêt (mâle, femelle, sauvage, mutant...). Sur les étagères, des boîtes en carton dans lesquelles sont rangées les cultures de drosophiles. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant…

Photo
20110001_2273
Salle à mouches, consacrée à l'étude des virus, où est effectué un tri des drosophiles sous loupe bi
20110001_2286
Open media modal

Distribution du milieu à mouches dans des tubes, dans la cuisine du laboratoire. Le milieu a été chauffé et cuit. Il reste liquide tant qu'il est chaud. A l'aide d'une pompe, le milieu est amené et donc dispensé dans des tubes. La main de la préparatrice est protégée des brûlures par un manchon isolant. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en…

Photo
20110001_2286
Distribution du milieu à mouches dans des tubes, dans la cuisine du laboratoire. Le milieu a été cha
20110001_2266
Open media modal

Dans une étuve, stérilisation sèche de 2 heures à 110° C, des plateaux qui reçoivent les tubes dans lesquels sera coulée la nourriture des mouches. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant la mouche à vin ou mouche du vinaigre, "Drosophila melanogaster", comme hôte.

Photo
20110001_2266
Dans une étuve, stérilisation sèche de 2 heures à 110° C, des plateaux qui reçoivent les tubes dans
20110001_2301
Open media modal

Injection d'ARN double brin dans le thorax d'un moustique "Anopheles gambiae" endormi par du dioxyde de carbone (CO2). Soixante-neuf nanolitres d'une solution d'ARN double brin spécifique d'un gène sont introduits dans le thorax des moustiques anesthésiés, afin d'inhiber l'expression de ce gène. L'objectif est de comprendre la réponse immunitaire du moustique "Anopheles gambiae" vis-à-vis du parasite du paludisme, maladie infectieuse dont il est le principal vecteur. Il s'agit aussi de…

Photo
20110001_2301
Injection d'ARN double brin dans le thorax d'un moustique "Anopheles gambiae" endormi par du dioxyde
20110001_2276
Open media modal

Salle à mouches, consacrée à l'étude des virus, où est effectué un tri des drosophiles sous loupe binoculaire, afin de les séparer suivant le génotype d'intérêt (mâle, femelle, sauvage, mutant...). Sur les étagères des boîtes en carton dans lesquelles sont rangées les cultures de mouches. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant la…

Photo
20110001_2276
Salle à mouches, consacrée à l'étude des virus, où est effectué un tri des drosophiles sous loupe bi
20110001_2290
Open media modal

Un étudiant analyse des images prises avec un microscope apotome, instrument qui permet de simuler un microscope confocal. Sur les écrans, des images d'hémocytes (cellules macrophages) de drosophiles qui sont infectées par un parasite fongique, une microsporidie, "Tubulinosema ratisbonensis". On peut voir que ces cellules deviennent énormes. Sur l'écran de gauche, une cellule gigantesque, dans laquelle se reproduit le parasite, entourée de petites cellules qui donnent l'échelle d'une cellule…

Photo
20110001_2290
Un étudiant analyse des images prises avec un microscope apotome, instrument qui permet de simuler u
20110001_2299
Open media modal

Moustiques "Anopheles gambiae" anesthésiés, alignés, prêts à être injectés. Ils sont alignés sur leur face ventrale, sur un verre poreux diffusant du dioxyde de carbone (CO2) pour les maintenir endormis pendant la durée de l'expérience. On va leur injecter une solution d'ARN double brin spécifique d'un gène, afin d'inhiber l'expression de ce gène. L'objectif est de comprendre la réponse immunitaire du moustique "Anopheles gambiae" vis-à-vis du parasite du paludisme, maladie infectieuse dont il…

Photo
20110001_2299
Moustiques "Anopheles gambiae" anesthésiés, alignés, prêts à être injectés. Ils sont alignés sur leu
20110001_2295
Open media modal

Prélèvement de moustiques adultes "Anopheles gambiae" destinés aux expériences. Les moustiques adultes sont transférés depuis la cage d'élevage au gobelet expérimental à l'aide d'un tuyau aspirateur. Il va ensuite leur être injecté une solution d'ARN double brin spécifique d'un gène, afin d'inhiber l'expression de ce gène. L'objectif est de comprendre la réponse immunitaire du moustique "Anopheles gambiae" vis-à-vis du parasite du paludisme, maladie infectieuse dont il est le principal vecteur…

Photo
20110001_2295
Prélèvement de moustiques adultes "Anopheles gambiae" destinés aux expériences. Les moustiques adult
20110001_2298
Open media modal

Moustiques "Anopheles gambiae" anesthésiés, alignés, prêts à être injectés. Ils sont alignés sur leur face ventrale, sur un verre poreux diffusant du dioxyde de carbone (CO2) pour les maintenir endormis pendant la durée de l'expérience. On va leur injecter une solution d'ARN double brin spécifique d'un gène, afin d'inhiber l'expression de ce gène. L'objectif est de comprendre la réponse immunitaire du moustique "Anopheles gambiae" vis-à-vis du parasite du paludisme, maladie infectieuse dont il…

Photo
20110001_2298
Moustiques "Anopheles gambiae" anesthésiés, alignés, prêts à être injectés. Ils sont alignés sur leu
20110001_2292
Open media modal

Elevage de moustiques "Anopheles gambiae". Les larves, aquatiques, sont élevées dans des bacs remplis d'eau, tandis que les adultes, aériens, sont gardés dans des cages entourées de moustiquaire. Une cage peut contenir entre 1 000 et 2 000 moustiques. Cette espèce, principal vecteur du paludisme en Afrique sub-saharienne, vit en milieu tropical, il est donc nécessaire de maintenir dans la pièce d'élevage, une température et une humidité relative proches des conditions naturelles (28° C et 70% d…

Photo
20110001_2292
Elevage de moustiques "Anopheles gambiae". Les larves, aquatiques, sont élevées dans des bacs rempli
20110001_2269
Open media modal

Une chercheuse trie des drosophiles sous loupe binoculaire, dans la salle à mouches consacrée à l'étude des virus, afin de les séparer suivant le génotype d'intérêt (mâle, femelle, sauvage, mutant...). L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant la mouche à vin ou mouche du vinaigre, "Drosophila melanogaster", comme hôte.

Photo
20110001_2269
Une chercheuse trie des drosophiles sous loupe binoculaire, dans la salle à mouches consacrée à l'ét
20110001_2304
Open media modal

Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011, ici au laboratoire qu'il a créé et dirigé : "Réponse immunitaire et développement chez les insectes" à Strasbourg. Biologiste de renommée internationale, directeur de recherche émérite au CNRS et professeur à l'Université de Strasbourg, Jules Hoffmann a consacré ses travaux à l'étude des mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l'immunité innée chez les insectes. Ses nombreuses découvertes dans le domaine ont…

Photo
20110001_2304
Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011, ici au laboratoire qu'il a
20110001_2307
Open media modal

Embryons de drosophiles auxquels on a enlevé le chorion, leurs enveloppes protectrices. Ces embryons ont été alignés sur une plaque d'agar, de sorte qu'ils soient tous orientés de la même manière, la partie antérieure à l'avant et la partie postérieure à l'arrière. A la partie postérieure se trouve ce que l'on appelle le plasme polaire, dans lequel vont venir se former les cellules germinales. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le…

Photo
20110001_2307
Embryons de drosophiles auxquels on a enlevé le chorion, leurs enveloppes protectrices. Ces embryons
20110001_2289
Open media modal

Chambre à mouches où les drosophiles sont gardées vivantes car il n'est pas possible de les congeler. Ici, il s'agit d'une chambre à 25° C, la température optimale de culture. Ces mouches sont disposées sur des jeux d'étagères, dont les pieds sont plongés dans des godets remplis d'huile permettant de les isoler du sol. De plus, aucune étagère n'est en contact avec les murs de la pièce, ceci pour empêcher les acariens de venir contaminer les cultures. L'objectif de ces recherches est de…

Photo
20110001_2289
Chambre à mouches où les drosophiles sont gardées vivantes car il n'est pas possible de les congeler
20110001_2302
Open media modal

Moustiques femelles se gorgeant de sang sur une souris anesthésiée. Le moustique "Anopheles gambiae" est étudié dans le but de comprendre sa réponse immunitaire vis-à-vis du parasite du paludisme, maladie infectieuse dont il est le principal vecteur. Il s'agit aussi de développer de nouvelles stratégies de lutte antipaludéenne.

Photo
20110001_2302
Moustiques femelles se gorgeant de sang sur une souris anesthésiée. Le moustique "Anopheles gambiae"
20110001_2308
Open media modal

Injection, dans la partie postérieure terminale d'embryons de drosophiles, d'une solution d'ADN contenant un plasmide portant la construction d'intérêt enserrée dans deux pieds d'un transposon P. Un plasmide auxilliaire, qu'on appelle un plasmide "helper", va permettre de synthétiser une transposase. Celle-ci va reconnaître les pieds du transposon, découper ce petit morceau d'ADN du plasmide et ensuite l'aider à s'intégrer sur le chromosome génomique. C'est comme cela que sont générées des…

Photo
20110001_2308
Injection, dans la partie postérieure terminale d'embryons de drosophiles, d'une solution d'ADN cont
20110001_2306
Open media modal

Déchorionation d'embryons de mouches drosophiles. Le chorion, membrane externe de l'½uf, est détruit dans un bain d'eau de javel pour faciliter la microinjection des embryons afin de réaliser des souches transgéniques. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant la mouche à vin ou mouche du vinaigre, "Drosophila melanogaster", comme…

Photo
20110001_2306
Déchorionation d'embryons de mouches drosophiles. Le chorion, membrane externe de l'½uf, est détruit
20110001_2264
Open media modal

Tubes en plastique dans lesquels sera versé un milieu à mouches, avant d'être fermés avec des bouchons en matière synthétique dense, afin de freiner le passage des acariens, parasites des cultures de drosophiles. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant la mouche à vin ou mouche du vinaigre, "Drosophila melanogaster", comme hôte.

Photo
20110001_2264
Tubes en plastique dans lesquels sera versé un milieu à mouches, avant d'être fermés avec des boucho
20110001_2305
Open media modal

Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011, ici au laboratoire qu'il a créé et dirigé : "Réponse immunitaire et développement chez les insectes" à Strasbourg. Biologiste de renommée internationale, directeur de recherche émérite au CNRS et professeur à l'Université de Strasbourg, Jules Hoffmann a consacré ses travaux à l'étude des mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l'immunité innée chez les insectes. Ses nombreuses découvertes dans le domaine ont…

Photo
20110001_2305
Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011, ici au laboratoire qu'il a
20110001_2296
Open media modal

Préparation des moustiques "Anopheles gambiae" pour l'injection d'une solution d'ARN double brin spécifique d'un gène, afin d'inhiber l'expression de ce gène. Les moustiques anesthésiés au dioxyde de carbone (CO2) sont transférés sur un verre poreux diffusant du CO2 pour les maintenir endormis pendant la durée de l'expérience. Le grossissement d'un facteur 2 à 5 à la loupe binoculaire facilite l'alignement des insectes sur leur face ventrale. L'objectif est de comprendre la réponse immunitaire…

Photo
20110001_2296
Préparation des moustiques "Anopheles gambiae" pour l'injection d'une solution d'ARN double brin spé
20110001_2278
Open media modal

Gros plan d'un petit tube à mouches contenant des drosophiles transgéniques exprimant la Green Fluorescent Protein (GFP) de la méduse "Aequorea victoria". Les mouches se positionnent sous le bouchon suite à un phototactisme positif. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant la mouche à vin ou mouche du vinaigre, "Drosophila…

Photo
20110001_2278
Gros plan d'un petit tube à mouches contenant des drosophiles transgéniques exprimant la Green Fluor
20110001_2274
Open media modal

Salle à mouches, consacrée à l'étude des virus, où est effectué un tri des drosophiles sous loupe binoculaire, afin de les séparer suivant le génotype d'intérêt (mâle, femelle, sauvage, mutant...). Sur les étagères, des boîtes en carton dans lesquelles sont rangées les cultures de drosophiles. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant…

Photo
20110001_2274
Salle à mouches, consacrée à l'étude des virus, où est effectué un tri des drosophiles sous loupe bi
20110001_2288
Open media modal

Chambre à mouches où les drosophiles sont gardées vivantes car il n'est pas possible de les congeler. Ici, il s'agit d'une chambre à 25° C, la température optimale de culture. Ces mouches sont disposées sur des jeux d'étagères, dont les pieds sont plongés dans des godets remplis d'huile permettant de les isoler du sol. De plus, aucune étagère n'est en contact avec les murs de la pièce, ceci pour empêcher les acariens de venir contaminer les cultures. L'objectif de ces recherches est de…

Photo
20110001_2288
Chambre à mouches où les drosophiles sont gardées vivantes car il n'est pas possible de les congeler
20110001_2281
Open media modal

Immunisation de drosophiles, endormies sur un fritté (support poreux) qui laisse passer le CO2, ce qui entraîne leur anesthésie par hypoxie (absence d'oxygène). L'expérimentateur est en train d'infecter une mouche en la piquant avec une minuscule aiguille en tungstène. Cette aiguille a préalablement été trempée dans la solution de bactéries que l'on aperçoit dans le bouchon d'un tube à essais (en rose à gauche de la photo). L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système…

Photo
20110001_2281
Immunisation de drosophiles, endormies sur un fritté (support poreux) qui laisse passer le CO2, ce q
20110001_2275
Open media modal

Salle à mouches, consacrée à l'étude des virus, où est effectué un tri des drosophiles sous loupe binoculaire, afin de les séparer suivant le génotype d'intérêt (mâle, femelle, sauvage, mutant...). Sur les étagères des boîtes en carton dans lesquelles sont rangées les cultures de mouches. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant la…

Photo
20110001_2275
Salle à mouches, consacrée à l'étude des virus, où est effectué un tri des drosophiles sous loupe bi
20110001_2262
Open media modal

Ajout d'une solution de farine de maïs dans le milieu à mouches, avant cuisson à 90° C dans une cuve industrielle. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant la mouche à vin ou mouche du vinaigre, "Drosophila melanogaster", comme hôte.

Photo
20110001_2262
Ajout d'une solution de farine de maïs dans le milieu à mouches, avant cuisson à 90° C dans une cuve
20110001_2291
Open media modal

Un étudiant analyse des images prises avec un microscope apotome, instrument qui permet de simuler un microscope confocal. Sur les écrans, des images d'hémocytes (cellules macrophages) de drosophiles qui sont infectées par un parasite fongique, une microsporidie, "Tubulinosema ratisbonensis". On peut voir que ces cellules deviennent énormes. Sur l'écran de gauche, une cellule gigantesque, dans laquelle se reproduit le parasite, entourée de petites cellules qui donnent l'échelle d'une cellule…

Photo
20110001_2291
Un étudiant analyse des images prises avec un microscope apotome, instrument qui permet de simuler u
20110001_2261
Open media modal

Préparation du milieu à mouches avant cuisson dans une cuve industrielle. C'est un composé nutritif élaboré à base de farine de maïs, de sucre, de levure de bière et d'agar. Cinquante litres sont préparés tous les jours. Ce milieu sera mis dans des tubes fermés avec des mouches auxquelles il servira de nourriture. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont…

Photo
20110001_2261
Préparation du milieu à mouches avant cuisson dans une cuve industrielle. C'est un composé nutritif
20110001_2294
Open media modal

Prélèvement de moustiques adultes "Anopheles gambiae" destinés aux expériences. Les moustiques adultes sont transférés depuis la cage d'élevage au gobelet expérimental à l'aide d'un tuyau aspirateur. On leur injecte ensuite une solution d'ARN double brin spécifique d'un gène, afin d'inhiber l'expression de ce gène. L'objectif est de comprendre la réponse immunitaire du moustique "Anopheles gambiae" vis-à-vis du parasite du paludisme, maladie infectieuse dont il est le principal vecteur. Il s…

Photo
20110001_2294
Prélèvement de moustiques adultes "Anopheles gambiae" destinés aux expériences. Les moustiques adult
20110001_2297
Open media modal

Préparation des moustiques "Anopheles gambiae" pour l'injection d'une solution d'ARN double brin spécifique d'un gène, afin d'inhiber l'expression de ce gène. Les moustiques anesthésiés au dioxyde de carbone (CO2) sont transférés sur un verre poreux diffusant du CO2 pour les maintenir endormis pendant la durée de l'expérience. Le grossissement d'un facteur 2 à 5 à la loupe binoculaire facilite l'alignement des insectes sur leur face ventrale. L'objectif est de comprendre la réponse immunitaire…

Photo
20110001_2297
Préparation des moustiques "Anopheles gambiae" pour l'injection d'une solution d'ARN double brin spé
20110001_2265
Open media modal

Tubes en plastique dans lesquels sera versé un milieu à mouches, avant d'être fermés avec des bouchons en matière synthétique dense, afin de freiner le passage des acariens, parasites des cultures de drosophiles. L'objectif de ces recherches est de comprendre comment opère le système immunitaire inné dans le combat contre la maladie infectieuse. À cet effet, plusieurs modèles d'infection sont employés en utilisant la mouche à vin ou mouche du vinaigre, "Drosophila melanogaster", comme hôte.

Photo
20110001_2265
Tubes en plastique dans lesquels sera versé un milieu à mouches, avant d'être fermés avec des boucho
20110001_2271
Open media modal

Observation de mouches dans un tube sous loupe binoculaire, dans la salle consacrée à l'étude des virus. Le tri pour les séparer suivant le génotype d'intérêt a été fait quelques semaines auparavant. L'observation permet de détecter les acariens, voire même leurs oeufs, entre les pupes de drosophiles. C'est le moyen de vérifier si le tri a été un succès ou s'il y a à nouveau une contamination par les acariens. La surface interne du tube est recouverte de pupes et de larves, le milieu nutritif…

Photo
20110001_2271
Observation de mouches dans un tube sous loupe binoculaire, dans la salle consacrée à l'étude des vi

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.