Retour au reportage Retour au reportage
20230075_0011

© Cyril FRESILLON / PPRIME / CNRS Images

Référence

20230075_0011

Poste de contrôle pour une mesure par imagerie PIV lors d'une étude mécanique de la nage

Synchronisation des caméras haute résolution et du laser haute puissance (sur le chariot orange) utilisés pour l’imagerie PIV, dans le cadre d’une étude des mécanismes propulsif et résistif chez le nageur expert. Le robot permet de modéliser les mouvements de la nage de manière reproductible et de varier les paramètres (vitesse d’avancement, de rotation du bras, angle d’attaque, etc.). Durant la nage, les capteurs du robot réalisent des mesures de force tandis que l’imagerie tomographique PIV (vélocimétrie par image de particules) est utilisée pour étudier les tourbillons autour de la main. L’eau du bassin contient en effet des particules qui suivent le mouvement du liquide, et qui sont détectables par la caméra parce qu’elles diffusent la lumière du laser. La caméra enregistre leurs déplacements au fil du temps, ce qui permet de calculer la vitesse d’écoulement du fluide. On peut ainsi mieux comprendre quel mouvement de bras génère le plus de force. Ces recherches nourrissent nos connaissances fondamentales des mécanismes de la nage et permettront d’optimiser les performances des nageurs professionnels grâce à des données scientifiques objectives.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : La science de la natation à l'Institut P'

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.