Retour au reportage Retour au reportage
20230066_0057

© Jean-Claude MOSCHETTI / Géosciences Rennes / CNRS Images

Référence

20230066_0057

Numérisation en 3D, grâce à un laser de laboratoire, de la topographie d'un modèle de subduction

Numérisation en 3D, grâce à un laser de laboratoire, de la topographie d'un modèle de subduction dans une boîte de plexiglas de 1 m par 1 m par 10 cm remplie de sirop de glucose. Ce matériau visqueux est analogue au manteau convectif terrestre, sur lequel reposent les plaques tectoniques. La boîte représente l’équivalent de 6600 km par 6600 km par 660 km dans la nature et permet de reproduire la dynamique des zones de subduction sur Terre, lorsque les plaques tectoniques convergent et qu'une des plaques glisse sous une autre. Sur ce sirop sont déposées deux plaques de silicone, un matériau visqueux analogue des plaques (lithosphères) terrestres, une noire plongeante et une rose chevauchante. La surface des deux plaques est scannée via un scanner 3D utilisant un laser bleu, pour obtenir un nuage de points atteignant une résolution et une précision verticale inférieure à 0,1 mm (équivalent à 650 m environ dans la nature). L’opération est répétée régulièrement au cours de l’expérience de subduction afin de pouvoir comparer l’évolution topographique de la surface des plaques dans le temps. L’objectif est notamment de comprendre quels paramètres physiques et rhéologiques vont contrôler la déformation des plaques, sur plusieurs millions d’années dans la nature.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.