Retour au reportage Retour au reportage
20230066_0004

© Jean-Claude MOSCHETTI / Géosciences Rennes / CNRS Images

Référence

20230066_0004

Plant d'orge sorti de son rhizotest et cultivé afin d'observer l'impact toxicologique de polluants

Plant d'orge sorti de son rhizotest, un dispositif qui permet de cultiver les plantes en enceinte climatique. Les rhizotests permettent de cultiver des plantes sans que les racines soient en contact direct avec le sol, car elles prennent leur nutrition à travers une membrane. Après un temps de croissance, ces plantes sont récoltées, pesées, séchées, réduites en poudre puis analysées pour déterminer la quantité de plomb et de nanoplastiques qu'elles ont pu absorber. Actuellement, dans l’environnement il y a de plus en plus de plastiques qui, en se dégradant, deviennent des micro- puis des nanoplastiques. Ces derniers peuvent facilement interagir avec d’autres contaminants comme les éléments traces métalliques et augmenter leurs biodisponibilités. L'objectif de cette expérimentation est donc d'observer l'impact écotoxicologique des associations nanoplastiques-métaux sur le développement des plantes.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.