Voir le reportage
20210156_0015
© Cyril FRESILLON / LSCE / CNRS Photothèque

Lâcher d’un ballon sonde dans l’atmosphère pour un radiosondage à l'aérodrome d'Aubenas en Ardèche

Référence

20210156_0015

Année de production

2021

Taille maximale

27.77 x 41.72 cm / 300 dpi

Légende

Lâcher d’un ballon sonde dans l’atmosphère pour un radiosondage à l'aérodrome d'Aubenas en Ardèche. Gonflé à l'hélium, il monte à plus de 20 000 mètres d'altitude puis explose. Pendant la montée et la descente sous parachute, la sonde qui est accrochée au ballon acquiert la température, l'humidité et la pression de l'atmosphère. Ces données sont comparées à celle des lidars utilisés en parallèle. Les scientifiques cherchent à mieux comprendre la formation des nuages. Durant cette campagne, ils s'intéressent plus particulièrement à la relation entre le contenu en vapeur d'eau et la formation de nuages convectifs, comme les cumulonimbus. Il s'agit de nuages très instables qui se développent vers les hautes altitudes. Ce sont des nuages d'orage associés aux fortes pluies. Ils sont, en particulier, responsables des évènements extrêmes de précipitation dans le sud de la France. Aujourd'hui, il est difficile de prévoir avec précision ces épisodes extrêmes. Grâce à l'analyse des informations récupérées par radiosondage et avec les lidars, les scientifiques peuvent mieux affiner les prévisions sur l'endroit où les nuages vont précipiter et causer des inondations. L'objectif est d'aider les autorités à prendre des décisions, comme le lancement d'une opération d'évacuation, afin d'éviter qu'une catastrophe naturelle se transforme en drame humain.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Piège, lidars et sondes pour l'étude des nuages

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.