Voir le reportage
20210132_0024
© Thibaut VERGOZ / PRODIG / IGlobes / CNRS Photothèque

Camp d’orpailleurs massivement déserté à l’approche de la section menée par François-Michel Le Tourneau

Référence

20210132_0024

Année de production

2021

Taille maximale

46.26 x 30.82 cm / 300 dpi

Légende

La corutelle de Pé de Limao, un camp d'orpailleurs, est massivement désertée à l'approche de la section de marche, lors de l’expédition "Oyapock-Maroni". D'ordinaire, une corutelle est un lieu très fréquenté et vivant. C'est un lieu de passage constitué d'échoppes, de commerces de détail et de gros. L’expédition "Oyapock-Maroni" est menée par le géographe François-Michel Le Tourneau en mai-juin 2021, accompagné par dix légionnaires. Cette traversée de la jungle guyanaise d'est en ouest, est une aventure hors du commun. Elle est entièrement réalisée à pied sur près de 350 kilomètres de forêt en pleine saison des pluies. L'objectif est de collecter des informations sur l’orpaillage illégal en Guyane française. Pour cela, les membres de l’expédition partent à la rencontre des "garimpeiros" : des orpailleurs clandestins venus illégalement du Brésil pour la plupart, traqués en permanence par les forces armées de Guyane qui soutiennent les forces de sécurité intérieure dans le cadre de l’opération HARPIE. François-Michel Le Tourneau, après plusieurs longues expéditions et des centaines de rencontres, a réussi à se faire accepter au sein du "garimpo", une véritable société informelle aux contours flous et changeants, basée sur la méfiance et des codes complexes, où tout se monnaye en or.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Expédition "Oyapock-Maroni"

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.