Voir le reportage
20210061_0015
© Cyril FRESILLON / IRAMAT / NIMBE / ArScAn / CEA / Chantier Scientifique Notre-Dame de Paris / Ministère de la culture / CNRS

Agrafe provenant du chantier de Notre-Dame de Paris, après découpage par les scientifiques

Référence

20210061_0015

Année de production

2021

Taille maximale

41.72 x 27.77 cm / 300 dpi

Légende

Fragment d’agrafe provenant du chantier de restauration de Notre-Dame de Paris, après découpage pour préparer une analyse métallographique. Cet élément permet de relier deux blocs de pierre, afin de consolider une construction. Après inventaire, les éléments architecturaux métalliques sont étudiés par les scientifiques : analyses chimiques et métallurgiques pour étudier la nature et la provenance des métaux utilisés, essais mécaniques, datation par le radiocarbone (carbone 14). Le chantier scientifique Notre-Dame de Paris a pour but d’épauler la restauration de la cathédrale après l’incendie de 2019, mais aussi d’améliorer notre connaissance de l’édifice et, plus largement des cathédrales et du patrimoine. Le groupe de travail Métal étudie notamment les éléments métalliques d’armature et de fixation (agrafes, clous, etc.) mis au jour par la restauration de l’édifice. L’objectif est d’évaluer l’impact de l’incendie et les possibilités de remploi, mais aussi de mieux comprendre le rôle architectural de ces armatures, les techniques de construction médiévales et les circuits d'approvisionnement des matériaux. Le chantier est coordonné par le Ministère de la culture et le CNRS en collaboration avec l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Institut(s)

Issues du même reportage : Groupe de travail Métal du Chantier scientifique Notre-Dame de Paris

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.