20180032_0014
© Aude NOMMICK / IBDM / CEMIBIO / CNRS Photothèque

Tête d’un têtard de xénope lisse

Référence

20180032_0014

Année de production

2017

Taille maximale

16.93 x 16.93 cm / 300 dpi

Légende

Tête d’un têtard de xénope lisse, "xenopus laevis", une espèce d'amphibien, âgé de 4 jours, observée en microscopie confocale à fluorescence via une longueur d'onde de 488 nm. Celle-ci a été préalablement fixée dans une solution d’alcool polyvinylique. On distingue ses yeux de chaque côté de la tête, et en noir les mélanophores, qui contiennent les pigments de la peau. L’embryon de xénope se prête particulièrement bien à l’étude des cellules multiciliées, également présentes chez les autres vertébrés dont l’homme, qui jouent un rôle crucial dans divers processus physiologiques. Ces cellules dotées de cils mobiles, par les battements coordonnés de ces derniers, peuvent servir comme modèle pour étudier d'autres fonctions ciliaires. Chez l'humain, elles participent par exemple à la propulsion des spermatozoïdes ou l’évacuation du mucus dans les voies respiratoires. Ce type d’image permet d’étudier les différents phénotypes obtenus après manipulation des gènes impliqués dans la ciliogénèse.
Cette image a été soumise à l’édition 2017 du concours d’images de France-Bioimaging (UMS3714-CEMIBIO, CNRS)

Institut(s)

Délégations(s)

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.