20170101_0006

© Nathanael SCHAEFFER / ISTERRE / CNRS Images

Référence

20170101_0006

Visualisation de la vitesse des déplacements de métal dans et à la surface du noyau terrestre

Visualisation 3D de la vitesse des déplacements de métal liquide dans et à la surface du noyau terrestre (en bleu : vers l’ouest, en rouge : vers l’est). La grande zone bleue à la surface du noyau externe représente une tornade géante de métal liquide (1 200 km de rayon), située à un pôle, qui agite le noyau et est associée à un fort champ magnétique. L'unité de mesure de la vitesse (Vphi) est approximativement le mètre par an.
Bouclier qui nous protège du vent solaire, le champ magnétique terrestre est produit sous l’effet des mouvements du fer liquide dans le noyau externe (à 3 000 km sous la surface de la Terre). Il est cependant difficile de l’étudier au delà des observations et analyses effectuées à la surface de la Terre ou en laboratoire. Ces modélisations numériques en haute définition sont les plus détaillées à ce jour et reproduisent un grand nombre de phénomènes comme ici, les tornades polaires. Les chercheurs espèrent étendre ce type de simulations à l’échelle des temps géologiques, afin de mieux comprendre l’inversion des pôles magnétiques dont la dernière remonte à 780 000 ans.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.