Voir le reportage
20160102_0068
© Cyril FRESILLON/IPBS/CNRS Photothèque

Application d'un champ électrique pulsé sur un feuillet dermique humain

Référence

20160102_0068

Année de production

2016

Taille maximale

27.77 x 41.72 cm / 300 dpi

Légende

Montage dans lequel un feuillet dermique humain est placé entre des électrodes reliées à un générateur. Ce feuillet est un substitut dermique produit par ingénierie tissulaire à partir de cellules extraites d'une biopsie de peau. Le générateur va envoyer des impulsions électriques avec des paramètres connus pour induire transitoirement une perméabilisation de la membrane des cellules du feuillet et permettre de faire pénétrer un plasmide exprimant la GFP (Green Fluorescent Protein : protéine ayant la propriété d'émettre une lumière fluorescente de couleur verte) dans ces cellules. Après 24h ou 48h, les feuillets sont observés au microscope multiphoton pour localiser et quantifier le taux de cellules exprimant la GFP. Cette expérience a permis d'obtenir in vitro des taux de transfection comparables à ceux obtenus in vivo. In fine, il est donc possible de créer un substitut de peau humaine in vitro, modèle de derme, qui peut être utilisé en laboratoire. Il permet de limiter les tests in vivo sur les modèles animaux.

Institut(s)

Délégations(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : IPBS - Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.