20110001_1110
© CRCC/CNRS Photothèque

Echantillons de papiers imprégnés d'encres ferrogalliques, largement utilisées sur les manuscrits du

Référence

20110001_1110

Taille maximale

23.84 x 17.88 cm / 300 dpi

Légende

Echantillons de papiers imprégnés d'encres ferrogalliques, largement utilisées sur les manuscrits du Moyen-Age au début du XXème siècle. Ils ont été stockés pendant quelques mois dans des environnements plus ou moins humides, avec des concentrations variées en oxygène. Des mesures de l'oxydation du fer sur ces échantillons ont permis de déterminer que la dégradation de la cellulose du papier est conditionnée par la présence d'oxygène et parfaitement indépendante de l'humidité relative. L'oxydation, processus dominant d'altération des manuscrits, est directement liée à la présence de fer dans le papier. Ces résultats montrent l'intérêt d'étudier des méthodes "anti-oxydantes" pour le traitement des manuscrits les plus endommagés.

Institut(s)

Délégations(s)

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.