20090001_1190
© Rodolphe TABUCE/CNRS Photothèque

Mandibule d'"Algeripithecus", donnant l'échelle du spécimen. Découvert en 1992 dans le Sahara algéri

Référence

20090001_1190

Année de production

2009

Taille maximale

24.52 x 16.46 cm / 300 dpi

Légende

Mandibule d'"Algeripithecus", donnant l'échelle du spécimen. Découvert en 1992 dans le Sahara algérien et âgé de 50 millions d'années, il était considéré comme le plus ancien des anthropoïdes africains. Il appartiendrait en fait à un autre groupe : celui des lémuriformes. C'est ce qu'ont conclu des chercheurs ayant mis au jour sur le site du Glib Zegdou, nord-ouest de l'Algérie, des restes d'"Algeripithecus" présentant des caractéristiques typiques de ce groupe, comme l'adaptation à la vie nocturne et la présence suggérée d'un "peigne dentaire" (canines et incisives plus à l'horizontale) à l'avant de la mâchoire inférieure.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.