See Photo report
20220141_0004
© Jean-Claude MOSCHETTI / ITX-lab / CNRS Photothèque

Nathalie Gaborit, lauréate de la médaille de bronze du CNRS 2022, remplit une micropipette

Reference

20220141_0004

Production year

2022

Max. size

59.99 x 40 cm / 300 dpi

Caption

Nathalie Gaborit, lauréate de la médaille de bronze du CNRS 2022, remplit une micropipette avec une solution conductrice semblable au milieu intracellulaire des cardiomyocytes humains. Cette étape permet de préparer l'enregistrement de courants ioniques et de potentiels d'action par la technique de patch-clamp. Les travaux de Nathalie Gaborit visent à identifier les mécanismes physiopathologiques des arythmies cardiaques héréditaires, telles que le syndrome du QT long, le syndrome d’Hamamy ou encore le syndrome de Brugada, des maladies rares, graves et mal connues, associées à un risque élevé de mort subite cardiaque. L’originalité de son travail réside dans l’utilisation d’une technique de différenciation de cellules souches pluripotentes induites (iPS) humaines en cardiomyocytes, cellules contractiles qui composent le muscle cardiaque. Son objectif : mieux comprendre l’origine de ces arythmies en ouvrant une nouvelle voie de recherche sur l’implication de certains facteurs de transcription dans leur survenue, et ainsi faire émerger une médecine personnalisée dans le domaine des arythmies cardiaques.

CNRS Institute(s)

Regional office(s)

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.