Jean-Claude Moschetti

Jean-Claude MOSCHETTI

Bain-de-Bretagne

Jean-Claude is a freelance photographer, he produces reports and portraits for the press, companies and various research institutes. In addition, Jean-Claude Moschetti has traveled extensively in Africa and leads more personal long-term projects on traditional cults and myths of West Africa

20230101_0006
Open media modal

Observation de l'écoulement du liquide contenu dans un film de savon. Les couleurs du film de savon indiquent son épaisseur, et le mouvement vers le bas des franges colorées correspond au mouvement du liquide contenu dans ce film. Ce mouvement est beaucoup plus lent qu'une chute libre, car la monocouche de molécules couvrant la surface du film liquide est capable de s'opposer à la gravité. Isabelle Cantat, spécialiste de la rhéologie des mousses liquides et des films de savon, a contribué à…

Photo
20230101_0006
Observation de l'écoulement du liquide contenu dans un film de savon
20230101_0001
Open media modal

Isabelle Cantat, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, étudie les écoulements à l'intérieur d'un film de savon. Ici, le liquide moussant est fluorescent et, éclairé par une lumière bleue, il apparaît vert. Les mouvements du liquide sont provoqués par la déformation du cadre qui supporte les films. Les épaisseurs des films de savon sont mesurées à partir de l'intensité lumineuse émise dans le vert, tandis que le suivi de taches photoblanchies permet de mesurer les champs de vitesse. Ces…

Photo
20230101_0001
Isabelle Cantat, médaille d'argent du CNRS 2023, étudie les écoulements dans un film de savon
20230101_0007
Open media modal

Isabelle Cantat, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, installe une caméra sur son "rhéomètre à film". Ce dispositif est un cadre déformable centimétrique que l'on peut plonger dans une solution moussante pour y déposer des films de savon. La superficie des films est contrôlée par la déformation du support, ce qui reproduit les déformations présentes au sein d'une mousse liquide en écoulement, à une échelle facilement observable avec différentes techniques optiques. Ces travaux visent…

Photo
20230101_0007
Isabelle Cantat, médaille d'argent du CNRS 2023, installe une caméra sur un "rhéomètre à film"
20230101_0002
Open media modal

Isabelle Cantat, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, étudie les écoulements à l'intérieur d'un film de savon. Ici, le liquide moussant est fluorescent et, éclairé par une lumière bleue, il apparaît vert. Les mouvements du liquide sont provoqués par la déformation du cadre qui supporte les films. Les épaisseurs des films de savon sont mesurées à partir de l'intensité lumineuse émise dans le vert, tandis que le suivi de taches photoblanchies permet de mesurer les champs de vitesse. Ces…

Photo
20230101_0002
Isabelle Cantat, médaille d'argent du CNRS 2023, étudie les écoulements dans un film de savon
20230101_0008
Open media modal

Isabelle Cantat, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, installe une caméra sur son "rhéomètre à film". Ce dispositif est un cadre déformable centimétrique que l'on peut plonger dans une solution moussante pour y déposer des films de savon. La superficie des films est contrôlée par la déformation du support, ce qui reproduit les déformations présentes au sein d'une mousse liquide en écoulement, à une échelle facilement observable avec différentes techniques optiques. Ces travaux visent…

Photo
20230101_0008
Isabelle Cantat, médaille d'argent du CNRS 2023, installe une caméra sur un "rhéomètre à film"
20230101_0004
Open media modal

Observation de l'écoulement du liquide contenu dans un film de savon. Les couleurs du film de savon indiquent son épaisseur, et le mouvement vers le bas des franges colorées correspond au mouvement du liquide contenu dans ce film. Ce mouvement est beaucoup plus lent qu'une chute libre, car la monocouche de molécules couvrant la surface du film liquide est capable de s'opposer à la gravité. Isabelle Cantat, spécialiste de la rhéologie des mousses liquides et des films de savon, a contribué à…

Photo
20230101_0004
Observation de l'écoulement du liquide contenu dans un film de savon
20230101_0009
Open media modal

Isabelle Cantat, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, développe une activité théorique et expérimentale sur les écoulements hydrodynamiques à surface libre. A petite échelle, cela représente les écoulements en présence de surfactants (autrement dit des gouttes, des bulles, des films de savon) et, à plus grande échelle, celui des mousses liquides. Un axe important de son travail est le calcul des écoulements dans les films de savon, induits principalement par la présence de surfactants…

Photo
20230101_0009
Isabelle Cantat, médaille d'argent du CNRS 2023, étudie les écoulements hydrodynamiques
20230101_0005
Open media modal

Observation de l'écoulement du liquide contenu dans un film de savon. Les couleurs du film de savon indiquent son épaisseur, et le mouvement vers le bas des franges colorées correspond au mouvement du liquide contenu dans ce film. Ce mouvement est beaucoup plus lent qu'une chute libre, car la monocouche de molécules couvrant la surface du film liquide est capable de s'opposer à la gravité. Isabelle Cantat, spécialiste de la rhéologie des mousses liquides et des films de savon, a contribué à…

Photo
20230101_0005
Observation de l'écoulement du liquide contenu dans un film de savon
20230101_0003
Open media modal

Mousse liquide élémentaire, faite de cinq films de savon supportés par un cadre déformable. La barre extérieure du cadre métallique qui supporte chaque film est mobile et sa position est contrôlée par un moteur. La superficie des quatre films latéraux peut ainsi changer à la demande et reproduire les déformations présentes au sein d'une mousse liquide en écoulement, à une échelle centimétrique facilement observable. Les déformations imposent des mouvements dans les films et dans la jonction…

Photo
20230101_0003
Mousse liquide élémentaire, faite de cinq films de savon supportés par un cadre déformable
20230099_0005
Open media modal

Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, photographie des documents d’archives dans la salle de lecture des archives départementales de Loire-Atlantique, dans le cadre d'une recherche sur l'histoire des femmes aveugles ayant vécu entre 1860 et 1945 dans la France métropolitaine. Chercheur au Laboratoire Arènes, il est spécialiste de l'histoire transnationale du handicap. Il s'intéresse à la construction des politiques publiques du handicap à différentes échelles, en Amérique…

Photo
20230099_0005
Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, photographie des documents d’archives
20230099_0006
Open media modal

Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, consulte des documents d’archives dans la salle de lecture des archives départementales de Loire-Atlantique, dans le cadre d'une recherche sur l'histoire des femmes aveugles ayant vécu entre 1860 et 1945 dans la France métropolitaine. Chercheur au Laboratoire Arènes, il est spécialiste de l'histoire transnationale du handicap. Il s'intéresse à la construction des politiques publiques du handicap à différentes échelles, en Amérique…

Photo
20230099_0006
Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, consulte des documents d’archives
20230099_0002
Open media modal

Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, consulte un inventaire aux archives départementales de Loire-Atlantique, dans le cadre d'une recherche sur l'histoire des femmes aveugles ayant vécu entre 1860 et 1945 dans la France métropolitaine. Chercheur au Laboratoire Arènes, il est spécialiste de l'histoire transnationale du handicap. Il s'intéresse à la construction des politiques publiques du handicap à différentes échelles, en Amérique latine, en Afrique du Nord et en Europe…

Photo
20230099_0002
Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, consulte un inventaire
20230099_0007
Open media modal

Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, photographie des documents d’archives dans la salle de lecture des archives départementales de Loire-Atlantique, dans le cadre d'une recherche sur l'histoire des femmes aveugles ayant vécu entre 1860 et 1945 dans la France métropolitaine. Chercheur au Laboratoire Arènes, il est spécialiste de l'histoire transnationale du handicap. Il s'intéresse à la construction des politiques publiques du handicap à différentes échelles, en Amérique…

Photo
20230099_0007
Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, photographie des documents d’archives
20230099_0003
Open media modal

Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, consulte des documents d’archives dans la salle de lecture des archives départementales de Loire-Atlantique, dans le cadre d'une recherche sur l'histoire des femmes aveugles ayant vécu entre 1860 et 1945 dans la France métropolitaine. Chercheur au Laboratoire Arènes, il est spécialiste de l'histoire transnationale du handicap. Il s'intéresse à la construction des politiques publiques du handicap à différentes échelles, en Amérique…

Photo
20230099_0003
Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, consulte des documents
20230099_0004
Open media modal

Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, photographie des documents d’archives dans la salle de lecture des archives départementales de Loire-Atlantique, dans le cadre d'une recherche sur l'histoire des femmes aveugles ayant vécu entre 1860 et 1945 dans la France métropolitaine. Chercheur au Laboratoire Arènes, il est spécialiste de l'histoire transnationale du handicap. Il s'intéresse à la construction des politiques publiques du handicap à différentes échelles, en Amérique…

Photo
20230099_0004
Gildas Brégain, lauréat de la médaille de bronze CNRS 2023, photographie des documents d’archives
20230066_0063
Open media modal

Modèle en plastique imprimé en 3D utilisé pour modéliser le transport des sédiments par une rivière dans un bassin versant. Ici, c'est un cône alluvial, une zone d'accumulation à la sortie du bassin versant, des sédiments transportés dans le chenal. Un bassin versant est l'ensemble du paysage recevant les eaux qui circulent naturellement vers une rivière. L'utilité de ce modèle est double, il permet d'abord d'observer l'évolution des rivières lors d'une perturbation climatique ou tectonique ;…

Photo
20230066_0063
Modèle en plastique imprimé en 3D utilisé pour modéliser le transport des sédiments par une rivière
20230066_0058
Open media modal

Numérisation en 3D, grâce à un laser de laboratoire, de la topographie d'un modèle de subduction dans une boîte de plexiglas de 1 m par 1 m par 10 cm remplie de sirop de glucose. Ce matériau visqueux est analogue au manteau convectif terrestre, sur lequel reposent les plaques tectoniques. La boîte représente l’équivalent de 6600 km par 6600 km par 660 km dans la nature et permet de reproduire la dynamique des zones de subduction sur Terre, lorsque les plaques tectoniques convergent et qu'une…

Photo
20230066_0058
Numérisation en 3D, grâce à un laser de laboratoire, de la topographie d'un modèle de subduction
20230066_0054
Open media modal

Réalisation d’un modèle expérimental de subduction dans une boîte de plexiglas de 1 m par 1 m par 10 cm remplie de sirop de glucose. Ce matériau visqueux est analogue au manteau convectif terrestre, sur lequel reposent les plaques tectoniques. Le boîte représente l’équivalent dans la nature de 6600 km par 6600 km par 660 km. Sur le sirop est déposée une plaque de silicone noire, un matériau visqueux analogue d’une plaque océanique. Cette expérience permettra de reproduire la dynamique des zones…

Photo
20230066_0054
Réalisation d’un modèle expérimental de subduction dans une boîte de plexiglas
20230066_0064
Open media modal

Observation d'un modèle en plastique imprimé en 3D, utilisé pour modéliser le transport des sédiments par une rivière dans un bassin versant, avec une zone d'accumulation à la sortie. Un bassin versant est l'ensemble du paysage recevant les eaux qui circulent naturellement vers une rivière. Au fond à gauche, une machine alimente le modèle en sédiments et un tuyau amène de l'eau. L'utilité de ce modèle est double, il permet d'abord d'observer l'évolution des rivières lors d'une perturbation…

Photo
20230066_0064
Modèle en plastique imprimé en 3D utilisé pour modéliser le transport des sédiments par une rivière
20230066_0059
Open media modal

Numérisation en 3D, grâce à un laser de laboratoire, de la topographie d'un modèle de subduction dans une boîte de plexiglas de 1 m par 1 m par 10 cm remplie de sirop de glucose. Ce matériau visqueux est analogue au manteau convectif terrestre, sur lequel reposent les plaques tectoniques. La boîte représente l’équivalent de 6600 km par 6600 km par 660 km dans la nature et permet de reproduire la dynamique des zones de subduction sur Terre, lorsque les plaques tectoniques convergent et qu'une…

Photo
20230066_0059
Numérisation en 3D, grâce à un laser de laboratoire, de la topographie d'un modèle de subduction
20230066_0055
Open media modal

Réalisation d’un modèle expérimental de subduction dans une boîte de plexiglas de 1 m par 1 m par 10 cm remplie de sirop de glucose. Ce matériau visqueux est analogue au manteau convectif terrestre, sur lequel reposent les plaques tectoniques. Le boîte représente l’équivalent dans la nature de 6600 km par 6600 km par 660 km. Sur le sirop est déposée une plaque de silicone noire, un matériau visqueux analogue d’une plaque océanique. Cette expérience permettra de reproduire la dynamique des zones…

Photo
20230066_0055
Réalisation d’un modèle expérimental de subduction dans une boîte de plexiglas
20230066_0065
Open media modal

Observation d'un modèle en plastique imprimé en 3D, utilisé pour modéliser le transport des sédiments par une rivière dans un bassin versant, avec une zone d'accumulation à la sortie. Un bassin versant est l'ensemble du paysage recevant les eaux qui circulent naturellement vers une rivière. L'utilité de ce modèle est double, il permet d'abord d'observer l'évolution des rivières lors d'une perturbation climatique ou tectonique ; ensuite il permet de regarder comment ces évènements vont être…

Photo
20230066_0065
Modèle en plastique imprimé en 3D utilisé pour modéliser le transport des sédiments par une rivière
20230066_0060
Open media modal

Détail d'une zone de subduction dans un modèle expérimental après plusieurs minutes d’expérience. La plaque de silicone noire, un matériau visqueux analogue d’une plaque océanique, s’est enfoncée sous l’effet de son propre poids entraînant le déplacement de la fosse de subduction, à l’interface entre les deux plaques. Les carrés noirs, dessinés initialement à la surface de la plaque chevauchante rose, permettent de visualiser et de quantifier à posteriori la déformation subie par cette dernière…

Photo
20230066_0060
Détail d'une zone de subduction dans un modèle expérimental après plusieurs minutes d’expérience
20230066_0056
Open media modal

Réalisation d’un modèle expérimental de subduction dans une boîte de plexiglas de 1 m par 1 m par 10 cm remplie de sirop de glucose. Ce matériau visqueux est un analogue du manteau convectif terrestre, sur lequel reposent les plaques tectoniques. Le cube représente l’équivalent de 6600 km par 6600 km par 660 km dans la nature. Sur le sirop sont déposées deux plaques de silicone, un matériau visqueux analogue des plaques (lithosphères) terrestres. La noire représente la plaque plongeante dont la…

Photo
20230066_0056
Réalisation d’un modèle expérimental de subduction dans une boîte de plexiglas
20230066_0066
Open media modal

Numérisation en 3D, grâce à un laser de laboratoire, de la topographie d'un modèle en plastique imprimé en 3D. Ce modèle imprimé en 3D est utilisé pour modéliser le transport des sédiments par une rivière dans un bassin versant, avec une zone d'accumulation à la sortie. Un bassin versant est l'ensemble du paysage recevant les eaux qui circulent naturellement vers une rivière. Les pastilles grises cerclées de noir présentes sur tout le modèle sont des marqueurs nécessaires au scanner pour…

Photo
20230066_0066
Numérisation en 3D, grâce à un laser de laboratoire, de la topographie d'un modèle en plastique imprimé en 3D
20230066_0061
Open media modal

Séparation des plaques de silicone d'un modèle expérimental de subduction. A la fin de l'expérience, les plaques sont extraites de la boîte et nettoyées pour les débarrasser des résidus de sirop restants. Une fois propres, les silicones pourront être réutilisées lors d’une prochaine expérience. La boîte de plexiglas de 1 m par 1 m par 10 cm est remplie de sirop de glucose, un matériau visqueux analogue du manteau convectif terrestre, sur lequel reposent les plaques tectoniques. Elle représente…

Photo
20230066_0061
Séparation des plaques de silicone d'un modèle expérimental de subduction
20230066_0062
Open media modal

Modèle en plastique imprimé en 3D, utilisé pour modéliser le transport des sédiments par une rivière dans un bassin versant, avec une zone d'accumulation à la sortie. Un bassin versant est l'ensemble du paysage recevant les eaux qui circulent naturellement vers une rivière. L'utilité de ce modèle est double, il permet d'abord d'observer l'évolution des rivières lors d'une perturbation climatique ou tectonique ; ensuite il permet de regarder comment ces évènements vont être enregistrés dans le…

Photo
20230066_0062
Modèle en plastique imprimé en 3D utilisé pour modéliser le transport des sédiments par une rivière
20230066_0057
Open media modal

Numérisation en 3D, grâce à un laser de laboratoire, de la topographie d'un modèle de subduction dans une boîte de plexiglas de 1 m par 1 m par 10 cm remplie de sirop de glucose. Ce matériau visqueux est analogue au manteau convectif terrestre, sur lequel reposent les plaques tectoniques. La boîte représente l’équivalent de 6600 km par 6600 km par 660 km dans la nature et permet de reproduire la dynamique des zones de subduction sur Terre, lorsque les plaques tectoniques convergent et qu'une…

Photo
20230066_0057
Numérisation en 3D, grâce à un laser de laboratoire, de la topographie d'un modèle de subduction
20230066_0067
Open media modal

Détail d'un modèle en plastique imprimé en 3D, utilisé pour modéliser le transport des sédiments par une rivière dans un bassin versant, avec une zone d'accumulation à la sortie. Un bassin versant est l'ensemble du paysage recevant les eaux qui circulent naturellement vers une rivière. Le cône gris alimente le modèle en sédiments et un tuyau amène de l'eau. Les pastilles grises cerclées de noir sont des marqueurs nécessaires au scanner pour obtenir un calage absolu dans l'espace. L'utilité de…

Photo
20230066_0067
Détail d'un modèle en plastique imprimé en 3D utilisé pour modéliser le transport des sédiments par une rivière
20230095_0007
Open media modal

Sandrine Blazy, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, discute des modèles et abstractions à concevoir afin de raisonner sur les logiciels étudiés. Les recherches de cette spécialiste de sciences du logiciel visent au développement de logiciels sûrs. Sa contribution se concentre sur les compilateurs, des outils informatiques qui permettent à un programme écrit de devenir exécutable. Traditionnellement, ils ne sont pas vérifiés avec des garanties mathématiques, et peuvent donc compiler…

Photo
20230095_0007
Sandrine Blazy, médaille d'argent du CNRS 2023, en discussion avec des membres de son équipe
20230095_0003
Open media modal

Preuve mathématique vérifiée par ordinateur. La démonstration est menée au moyen de commandes écrites par l’utilisateur indiquant comment progresser, en interaction avec un assistant de preuve (à l'écran). Ce logiciel automatise une partie du raisonnement, s’assurant de la validité de la démonstration. Les recherches de Sandrine Blazy, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, visent au développement de logiciels sûrs et se concentrent sur les compilateurs, des outils informatiques qui…

Photo
20230095_0003
Vérification d'une preuve mathématique par ordinateur par Sandrine Blazy, médaille d'argent du CNRS 2023
20230095_0008
Open media modal

Sandrine Blazy, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, discute des modèles et abstractions à concevoir afin de raisonner sur les logiciels étudiés. Les recherches de cette spécialiste de sciences du logiciel visent au développement de logiciels sûrs. Sa contribution se concentre sur les compilateurs, des outils informatiques qui permettent à un programme écrit de devenir exécutable. Traditionnellement, ils ne sont pas vérifiés avec des garanties mathématiques, et peuvent donc compiler…

Photo
20230095_0008
Sandrine Blazy, médaille d'argent du CNRS 2023, en discussion avec des membres de son équipe
20230095_0004
Open media modal

Preuve mathématique vérifiée par ordinateur. La démonstration est menée au moyen de commandes écrites par l’utilisateur indiquant comment progresser, en interaction avec un assistant de preuve (à l'écran). Ce logiciel automatise une partie du raisonnement, s’assurant de la validité de la démonstration. Les recherches de Sandrine Blazy, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, visent au développement de logiciels sûrs et se concentrent sur les compilateurs, des outils informatiques qui…

Photo
20230095_0004
Vérification d'une preuve mathématique par ordinateur par Sandrine Blazy, médaille d'argent du CNRS 2023
20230095_0001
Open media modal

Avant d'entamer une preuve mathématique (une démonstration) vérifiée par ordinateur, Sandrine Blazy, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, réfléchit aux grandes lignes de la démonstration et aux principes de raisonnement à appliquer. Les recherches de cette spécialiste de sciences du logiciel visent au développement de logiciels sûrs. Sa contribution se concentre sur les compilateurs, des outils informatiques qui permettent à un programme écrit de devenir exécutable. Traditionnellement…

Photo
20230095_0001
Sandrine Blazy, médaille d'argent du CNRS 2023, prépare une preuve mathématique vérifiée par ordinateur
20230095_0005
Open media modal

Sandrine Blazy, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, explique le domaine de la vérification déductive de logiciels, qui permet d'avoir des garanties très fortes sur l’absence d'erreur dans un logiciel. Plusieurs techniques de preuve, plus ou moins automatisées par des logiciels d’aide à la preuve, sont disponibles. Les recherches de Sandrine Blazy visent au développement de logiciels sûrs et se concentrent sur les compilateurs, des outils informatiques qui permettent à un programme…

Photo
20230095_0005
Sandrine Blazy, médaille d'argent du CNRS 2023, en discussion avec des membres de son équipe
20230095_0006
Open media modal

Sandrine Blazy, lauréate de la médaille d'argent du CNRS 2023, explique le domaine de la vérification déductive de logiciels, qui permet d'avoir des garanties très fortes sur l’absence d'erreur dans un logiciel. Plusieurs techniques de preuve, plus ou moins automatisées par des logiciels d’aide à la preuve, sont disponibles. Les recherches de Sandrine Blazy visent au développement de logiciels sûrs et se concentrent sur les compilateurs, des outils informatiques qui permettent à un programme…

Photo
20230095_0006
Sandrine Blazy, médaille d'argent du CNRS 2023, en discussion avec des membres de son équipe
20230096_0009
Open media modal

Mise en place d'une réaction de photochimie pour produire des molécules en forme d'hélice (hélicoïdales), appelées "hélicènes". Ces recherches sont menées par Jeanne Crassous, lauréate de la médaille d’argent du CNRS 2023. Directrice de recherche à l'Institut des sciences chimiques de Rennes, son travail s'articule autour des énantiomères, des paires de molécules constituées des mêmes atomes, mais dont la structure 3D est l'image miroir l'une de l'autre. Ce phénomène se nomme la chiralité. Ces…

Photo
20230096_0009
Mise en place d'une réaction de photochimie pour produire des hélicènes, molécules en forme d'hélice
20230096_0014
Open media modal

Mise en place d’une étape réactionnelle de la chimie des hélicènes, molécules en forme d’hélice. Ici, le mélange réactionnel est placé dans un tube de Schlenk connecté à une rampe à vide et sous atmosphère d'argon. Ces recherches sont menées par Jeanne Crassous, lauréate de la médaille d’argent du CNRS 2023. Directrice de recherche à l'Institut des sciences chimiques de Rennes, son travail s'articule autour des énantiomères, des paires de molécules constituées des mêmes atomes, mais dont la…

Photo
20230096_0014
Mise en place d’une étape réactionnelle de la chimie des hélicènes, molécules en forme d’hélice
20230096_0005
Open media modal

Mise en place d'une réaction de photochimie pour produire des molécules en forme d'hélice (hélicoïdales), appelées "hélicènes". Ces recherches sont menées par Jeanne Crassous, lauréate de la médaille d’argent du CNRS 2023. Directrice de recherche à l'Institut des sciences chimiques de Rennes, son travail s'articule autour des énantiomères, des paires de molécules constituées des mêmes atomes, mais dont la structure 3D est l'image miroir l'une de l'autre. Ce phénomène se nomme la chiralité. Ces…

Photo
20230096_0005
Mise en place d'une réaction de photochimie pour produire des hélicènes, molécules en forme d'hélice

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.