See Photo report
20190022_0019
© Thibaut VERGOZ / LGP / IRSTEA / CNRS Images

Contrôle d'appareils photo automatiques destinés à photographier des couloirs d'avalanche

Reference

20190022_0019

Production year

2019

Max. size

56.9 x 37.93 cm / 300 dpi

Caption

Étude des dépôts d'avalanches dans la vallée de l'Arc, en Haute-Maurienne (Savoie), dans un secteur particulièrement exposé au risque avalanche. Ce risque est créé par la forme particulièrement encaissée de la vallée en cet endroit, par la présence d'une route (D902) au trafic relativement important, de villes et villages et d'une importante station de ski de fond.

Une équipe de scientifiques spécialisés (glaciologues, géophysiciens, géomorphologues) de l'unité ETNA de l'IRSTEA, et de l'unité LGP du CNRS associent leurs compétences pour mieux comprendre la dynamique des coulées d'avalanches et en particulier la formation des dépôts d'avalanche en fonction de la géomorphologie des couloirs d'avalanches. Les dépôts d'avalanches sont la grande inconnue, ils ont été très peu étudiés pour l'instant, alors qu'il s'agit de la partie de l'avalanche qui entre justement en conflit avec les installations humaines. Cette étude vise à mieux cerner / anticiper / gérer le risque avalanche dans les régions montagneuses anthropisées.

Hippolyte KERN (doctorant au LGP CNRS / IRSTEA) installe et contrôle des appareils photographiques automatiques destinés à photographier régulièrement des couloirs d'avalanche. Ces données permettront de mieux connaître l'évolution des dépôts dans le temps et savoir notamment s'il est nécessaire aux scientifique de se rendre immédiatement sur les dépôts afin d'effectuer leurs mesures, ou s'ils peuvent se permettre d'attendre un peu, et ceci en fonction de l'altitude et de la température notamment.

CNRS Institute(s)

Regional office(s)

Scientific topics

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.