Actualité scientifique

L’idotée, pollinisateur marin ?

Ce petit crustacé marin serait-il le premier des pollinisateurs marins que l’on découvre, ouvrant alors une perspective enivrante de découvertes à venir ? Il participe en effet à la dissémination des cellules reproductrices d’une algue rouge.
L’idotée (Idotea balthica) est un petit crustacé isopode, ici agrippé à une algue rouge Gracilaria gracilis.
L’idotée (Idotea balthica) est un petit crustacé isopode, ici agrippé à une algue rouge Gracilaria gracilis.
© Wilfried Thomas / Station biologique de Roscoff / SU / CNRS (CC-BY-NC-SA)
Voir le média

Comme les pollinisateurs terrestres, cet isopode – de isos, égal, et podos, pied, en gros dont toutes les pattes se ressemblent – participe à la pollinisation d’une algue rouge. Une équipe de recherche internationale, dont la station biologique de Roscoff, révèle, pour la première fois, l’existence d’une collaboration entre un petit crustacé, l’idotée, et une algue rouge, la gracilaire, pour sa reproduction.

C’est en nageant entre les algues que le petit animal participe à la fécondation de la gracilaire. La surface des algues mâles est parsemée de structures reproductives produisant des spermaties entourées de mucilage, une substance collante. Au passage d’une idotée, les gamètes adhèrent à sa carapace puis sont déposés sur les thalles des algues femelles en cas de contact avec celles-ci, permettant leur fécondation. Et les algues rouges offrent le gîte et le couvert aux idotées. On parle d’une interaction à bénéfices réciproques pour les deux individus. C’est la première fois que la fertilisation d’une macroalgue par le biais d’un animal est mis en évidence.

Ces résultats suggèrent que les interactions de pollinisation animaux/végétaux seraient bien plus anciennes que nous le pensions.

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.