Retour au reportage Retour au reportage
20220127_0008

© Camille MOIRENC / CPPM / CNRS Images

Référence

20220127_0008

Banc de mesure-contrôle-commande de la séquence d’alimentation du FPGA de la carte LASP

Banc de mesure-contrôle-commande de la séquence d’alimentation du FPGA dernière génération embarqué sur la carte LASP (Liquid Argon Signal Processor) développée par le Centre de physique des particules de Marseille (CPPM) pour l’expérience Atlas. Le détecteur de particules polyvalent Atlas du Grand collisionneur de hadrons (LHC) étudie des domaines de physique très variés, de la recherche du boson de Higgs aux particules qui pourraient former la matière noire. Le CPPM est notamment en charge de l'électronique d'acquisition pour la future version du calorimètre électromagnétique, qui sera installée en 2026. Cette électronique doit permettre de lire en temps réel toutes les données du détecteur (soit 400 Terabits/s) qui transitent sur des liens optiques. Au cœur de ce système, la carte LASP est capable de traiter une bande passante d'entrée de 1.35 Terabits/s et embarque deux FPGA de dernière génération, un type de circuit intégré logique qui traite des données codées en binaire.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.