Voir le reportage
20220014_0012
© Cyril FRESILLON / IJCLab / CNRS Photothèque

Réglage des paramètres du séparateur d’isotopes Sidonie, à l’IJCLab

Référence

20220014_0012

Année de production

2021

Taille maximale

41.72 x 27.77 cm / 300 dpi

Légende

Réglage fin des paramètres du séparateur d’isotopes Sidonie, nécessaire à l'implantation des isotopes suite à leur séparation. Une source d'ions produit un faisceau d'isotopes. Il est accéléré puis envoyé dans un aimant qui dévie les trajectoires des isotopes en fonction de leurs masses. Une fente, placée au plan focal du séparateur, permet de sélectionner l'isotope purifié désiré pour le déposer ensuite sur un support (la cible). Sidonie a été construit en 1969 à l’université d’Orsay pour la recherche fondamentale en physique nucléaire mais il est à présent en partie utilisé pour la purification isotopique à visée médicale. Les isotopes stables obtenus servent de précurseurs pour la production de radioisotopes (isotopes radioactifs) utilisés dans les médicaments radiopharmaceutiques. La purification des précurseurs permet d’éviter que l’irradiation ne produise un mélange inséparable de plusieurs radioisotopes dont la radioactivité pourrait se révéler nocive pour les patients. Les radiopharmaceutiques sont un des outils utilisés en médecine nucléaire, que ce soit pour l'imagerie et le diagnostic de certains cancers, ou leur traitement par radiothérapie vectorielle. Cette technique de radiothérapie interne vectorisée consiste à administrer un radiopharmaceutique qui se fixera sur les cellules cancéreuses afin de les irradier en minimisant les dommages sur les cellules saines. Sidonie fait partie de la plateforme JANNuS-SCALP d'IJCLab.

Programme(s)

Référent(s) Scientifique(s)

Institut(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.