Voir le reportage
20210012_0005
© Jean-Claude MOSCHETTI / IMN / CNRS Photothèque

Installation d'un échantillon céramique de forme "pastille" entre deux électrodes

Référence

20210012_0005

Année de production

2021

Taille maximale

63.5 x 42.33 cm / 300 dpi

Légende

Installation d'un échantillon céramique de forme "pastille" entre deux électrodes, une grille d'or et une plaque en or. Les deux électrodes sont reliées à un appareil qui mesure l'impédance électrochimique du matériau. Il s'agit de mesurer la résistance électrique de matériaux qui sont dans le cœur d'une cellule d'électrolyseur ou de pile à combustible. L’électrolyseur permet de produire du dihydrogène à partir de l’eau, grâce à l’électricité. Il peut ensuite être stocké, transporté, puis enfin, être utilisé comme énergie, dans une pile à combustible par exemple. L’hydrogène n’est pas une source d’énergie primaire, mais un "vecteur d’énergie" puisqu’il faut d’abord le transformer en dihydrogène, sa forme moléculaire (H2).

Référent(s) Scientifique(s)

Institut(s)

Issues du même reportage : A l'Institut des matériaux Jean Rouxel à Nantes

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.