20200089_0006
© Bertrand REBIERE / ICGM / CNRS Photothèque

Émoticône

Référence

20200089_0006

Année de production

2020

Taille maximale

13 x 17.34 cm / 300 dpi

Légende

À l’inverse de ses congénères autour d’elle, cette petite bille de polyméthacrylate de méthyle (PMMA) - sorte de verre organique à l’instar du Plexiglas, d’environ un micromètre de diamètre - n’a pas réussi son test d’agent porogène : défectueuse, elle s’est affaissée sur elle-même. Ici, les scientifiques testent de nouveaux matériaux filtrants à base de céramique pour retenir les particules de corrosion qui se déposent, avec le temps, sur les parois des réacteurs nucléaires à eau pressurisée. Chauffées à près de 1000 °C, les billes de PMMA viennent trouer la céramique ; à la manière d’une éponge, cette membrane à la porosité contrôlée va alors stopper les produits de corrosion qui se détachent en les emprisonnant dans les cavités formées par les billes ! Cette image est visualisée par microscopie électronique à balayage.

Référent(s) Scientifique(s)

Institut(s)

Délégations(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.