Voir le reportage
20190056_0002
© Frédérique PLAS / THRUSTME / CNRS Photothèque

Chauffage d’iode utilisé comme propergol dans les propulseurs "ThrustMe'

Référence

20190056_0002

Année de production

2019

Taille maximale

48.77 x 32.51 cm / 300 dpi

Légende

Chauffage d’iode par Elena Zorzoli Rossi, ingénieure expérimentation de la start-up "ThrustMe". L’iode est utilisé comme propergol, produit de propulsion, dans le propulseur I2T5 et aussi dans les futures versions du NPT30 conçues et développées par la start-up. L’iode remplace ici le xénon, très utilisé pour les systèmes de propulsion à plasma. L’iode est en effet nettement moins cher et se maintient bien sous forme solide, alors que le xénon est un gaz qui doit rester pressurisé. Issue du Laboratoire de Physique des Plasmas (CNRS/École polytechnique/Observatoire de Paris/Université Paris-Sud/Sorbonne Université), "ThrustMe" a été fondée en 2017 par Ane Aanesland et Dmytro Rafalskyi. Ils ont développé deux innovations majeures pour réduire la taille des propulseurs utilisés par les satellites pour se maintenir aux bonnes orbites. Face à une augmentation d’un facteur dix du nombre de satellites lancés, il est aujourd’hui essentiel de parvenir à mieux les contrôler pour éviter les collisions, améliorer leur durée de vie et rendre ainsi l’industrie spatiale plus durable.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Ane Aanesland, lauréate de la médaille de l'Innovation 2019 du CNRS

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.