Voir le reportage
20160024_0036
© Laurent MAGET / EAE / CNRS Photothèque

Mongulu des femmes pygmées Baka, au campement du serpent

Référence

20160024_0036

Année de production

2015

Taille maximale

48.77 x 32.51 cm / 300 dpi

Légende

Mongulu des femmes pygmées Baka, au campement du serpent, à l'est de la ville de Lomié au Cameroun. Le "mongulu" est l’habitat typique des campements pygmées. Il est construit par les femmes qui vont tout d'abord couper de jeunes tiges d'une longueur de 3 m dont elles conserveront les feuilles du haut pour nouer le tressage. Une fois le sol aplani et débroussé, une tige est profondément plantée puis recourbée, formant ainsi un arc solide dont l’élévation déterminera la hauteur du mongulu. Plusieurs autres arcs formeront la structure principale dont la forme peut être hémisphérique ou ovoïde. Des feuilles de marantacées, "maranta leuconeura", sont coupées, classées et liées en bottes avant le début de la construction. La nervure principale de chaque feuille est fendue, permettant ainsi la disposition de ces tuiles végétales en forme d’écaille de poisson. Un feu est alors allumé à l'intérieur du mongulu, se consumant lentement. S'il apporte de la chaleur, il chasse également les insectes et permet le dépôt de suie au sommet de la hutte en assurant ainsi une meilleure étanchéité. Les pygmées Baka sont des chasseurs-cueilleurs de la forêt équatoriale du Cameroun. Caractérisés par leur petite taille, ils vivent en petites communautés semi-nomades et sont en voie de sédentarisation. Cette photographie a été réalisée au cours du suivi longitudinal de l'ANR GrowinAP (2011-2015) : "Diversité de la croissance humaine. La croissance chez les Pygmées africains".

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Pygmées Baka

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.