Voir le reportage
20150001_1420
© Cyril FRESILLON/MBA Dunkerque/LTDS/CNRS Photothèque

Prélèvement d'un fragment d'or dans le lit de feuillages sur lequel repose la momie dorée Ounnout

Référence

20150001_1420

Année de production

2015

Taille maximale

27.11 x 40.73 cm / 300 dpi

Légende

Prélèvement d'un fragment d'or dans le lit de feuillages sur lequel repose la momie dorée copte d’Antinoé, exposée au Musée des Beaux-Arts de Dunkerque. Appelée "Ounnout la Prophétesse", âgée de plus de 1 700 ans, elle est dans un état de conservation exceptionnel. Pour identifier les techniques d’application de l’or sur la peau, les chercheurs ont analysé un échantillon de peau recouvert d’or à l’aide d’un microscope électronique à balayage. Il s’agit d’un échantillon non-prélevé : il s’est détaché du corps avec le temps. Les résultats ont montré que la peau de la momie a d’abord été recouverte de résine, puis l’or a été appliqué. En migrant par la porosité de l’or, la résine a permis au tissu recouvrant la momie d’adhérer parfaitement à la surface du corps. Grâce à cette couche "triple protection" composée de résine, d’or et de textile, la momie est dans un état de conservation extraordinaire.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Ounnout la prophétesse, momie dorée copte de Dunkerque

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.