20150001_0489
© Matthieu LE BAILLY/UFC/Chrono-environnement/CNRS Images

Oeuf d'"Eucoleus sp." retrouvé sur la dépouille d’un soldat de la guerre 1914-1918

Référence

20150001_0489

Année de production

2015

Taille maximale

11.51 x 8.67 cm / 300 dpi

Légende

Oeuf d'"Eucoleus sp." (58 x 29 µm) retrouvé sur la dépouille d’un soldat sur un site de la Première Guerre mondiale, en Alsace. L'ornementation en forme de réseau à mailles fines et denses est bien visible. Les parasites intestinaux laissent des traces dans le corps humain bien après la dégradation d’une dépouille, pendant des dizaines voire des centaines d’années. Leurs œufs se conservent très bien grâce à une coque composée de chitine, substance très résistante. Après des fouilles archéologiques menées en 2011, les paléoparasitologues ont analysé des échantillons prélevés au niveau des cavités abdominales des dépouilles de trois soldats retrouvés sur les sites du Shwobenfeld et du Kilianstollen. Quatre parasites ont été identifiés : le ténia, l’ascaris, le thrichocéphale et le cappilari. L’absence d’hygiène, la promiscuité, les conditions d’accès à l’eau, la présence d'animaux comme le rat et la méconnaissance des maladies parasitaires à cette époque expliquent la présence de ces verminoses intestinales.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.