20130001_1462
© AMU/IGS/CNRS Photothèque

Vue agrandie de l'apex, l'extrémité, d'un "Pandoravirus dulcis", observé par microscopie électroniqu

Référence

20130001_1462

Année de production

2013

Taille maximale

20.32 x 20.32 cm / 300 dpi

Légende

Vue agrandie de l'apex, l'extrémité, d'un "Pandoravirus dulcis", observé par microscopie électronique. Ce virus géant a été découvert dans les sédiments d'une mare d'eau douce à Melbourne, en Australie. Le nombre de ses gènes rivalise avec celui de certains microorganismes cellulaires eucaryotes. Le terme "Pandoravirus" évoque à la fois sa forme en amphore et son contenu génétique mystérieux. Ce virus géant n'a quasiment aucun point commun avec les virus géants précédemment découverts. Les Pandoravirus n'ont aucun gène qui leur permettrait de fabriquer une protéine ressemblant à la protéine de capside, la brique de base des virus traditionnels. La découverte de ce virus comble définitivement une discontinuité entre le monde viral et le monde cellulaire.

Institut(s)

Délégations(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.