Retour au reportage Retour au reportage
20130001_0885

© Céline ANAYA-GAUTIER/CNRS Images

Référence

20130001_0885

Utilisation d'un analyseur de spectres pour tester le signal d'une antenne papillon

A gauche, utilisation d'un analyseur de spectres pour tester le signal d'une antenne papillon installée sur une cuve de l'observatoire Pierre Auger, le plus grand détecteur de rayons cosmiques au monde, en Argentine. A droite, le chercheur installe les haubans qui maintiendront l'antenne papillon. Situé à 1 400 m d'altitude, l'observatoire est équipé d'un réseau de 1 600 cuves s'étendant sur plus de 3 000 km² dans la pampa argentine, combiné à 24 télescopes à fluorescence pour étudier les rayons cosmiques grâce à l'observation des gerbes atmosphériques. Les antennes papillon captent l'émission radio des particules secondaires qui composent les gerbes atmosphériques. Grâce à l'analyseur, le chercheur vérifie que sur la fréquence choisie, rien ne peut parasiter les résultats obtenus.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.