Voir le reportage
20110001_2321
© Olivier VOLDOIRE/CNRS Photothèque

Relevé de la nature pétrographique des pierres de parement de la façade ouest de l'église Saint Séba

Référence

20110001_2321

Taille maximale

20 x 14.14 cm / 300 dpi

Légende

Relevé de la nature pétrographique des pierres de parement de la façade ouest de l'église Saint Sébastien de Manglieu, obtenu grâce à des techniques photogrammétriques. Cette église romane du XIIe siècle se situe dans le Puy-de-Dôme. Les pierres d'origine (gneiss et arkoses) apparaissent en jaune et en orange. Les pierres remplacées lors des restaurations du XIXe siècle, constituées de granite, apparaissent en bleu. L'objectif est de mesurer l'impact de ces restaurations sur la détérioration du patrimoine médiéval. Les résultats montrent une accélération considérable de la détérioration de la pierre du fait de l'incorporation au bâti de matériaux non compatibles : le recul du mur de la façade sous l'effet des agressions atmosphériques a été 200 fois plus rapide depuis les restaurations.

Institut(s)

Délégation(s)

Thématiques scientifiques

Issues du même reportage : Au cœur des pierres de l'église romane Saint-Sébastien de Manglieu dans le Puy-de-Dôme

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.