20220086_0001

© Elise HUCHARD / ISEM / CNRS Images

Reference

20220086_0001

Suricates dans le désert du Kalahari, en Afrique du Sud

Suricates, "Suricata suricatta" dans le désert du Kalahari, en Afrique du Sud. Chez les suricates, seul le couple alpha se reproduit et il n'y a pas de rapport de dominance clair entre le mâle et la femelle de ce couple. Les mécaniques qui régissent les rapports de domination entre mâles et femelles chez les mammifères ont longtemps été peu étudiés car le pouvoir, c’est-à-dire le contrôle de l’accès aux ressources et à la reproduction, était perçu comme l’apanage des mâles. Ce n’est en fait pas toujours le cas. Il peut exister un équilibre entre les sexes, notamment chez les espèces monogames comme le suricate ou le loup gris, dont les sociétés sont égalitaires. Chez les hyènes tachetées, les capucins ou les bonobos, les rapports sont plus flexibles et l’individu dominant peut être mâle ou femelle selon les groupes. C’est le sujet d’un article de synthèse publié par un consortium international de scientifiques, qui fait une analyse critique de l’état des connaissances sur les relations de pouvoir sexuel et social entre mâles et femelles, et propose un cadre théorique en émettant des hypothèses à partir des anciennes connaissances et des nouvelles découvertes. Cette image a été réalisée dans le cadre du Kalahari Meerkat Project.

CNRS Institute(s)

Regional office(s)

Scientific topics

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.