Retour au reportage Retour au reportage
20210161_0025

© Cyril FRESILLON / ChimEco / CNRS Images

Reference

20210161_0025

Remplissage d'un filtre d’un pilote de biosorption au laboratoire ChimEco / BioInspir

Remplissage d'une des colonnes filtrantes d'un pilote de biosorption, à l'aide d'une poudre végétale issue de la jussie d'eau, "Ludwigia peploides". Ce dispositif dépolluant repose sur la biosorption, un phénomène physico-chimique qui permet à certaines plantes de capter et de stocker naturellement une grande quantité d’éléments traces métalliques (ETM). Cette solution naturelle innovante, développée par le laboratoire ChimEco et la société BioInspir, possède un triple avantage environnemental. Elle permet de traiter les eaux contaminées par l’activité humaine en récupérant les ETM en amont des effluents industriels. Elle valorise aussi le contrôle de la prolifération de certaines des plantes utilisées qui sont, comme la jussie d'eau, des espèces envahissantes, en créant un débouché économique à leur arrachage. Enfin, ChimEco et BioInspir développent des solutions pour valoriser les résultats des phytotechnologies de dépollution par les plantes, en transformant la matière végétale contaminée en écocatalyseurs pour la chimie durable.

CNRS Institute(s)

Regional office(s)

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.