Retour au reportage Retour au reportage
20210161_0053

© Cyril FRESILLON / ChimEco / CNRS Images

Reference

20210161_0053

Claude Grison durant une étude de l’impact de la fauche de la renouée du Japon sur sa reprise

Claude Grison collectant des feuilles de renouées du Japon, "Fallopia japonica", dans le Gard, à des âges différents. Cette plante envahissante se développe en France depuis le XIXe siècle, mettant en danger les écosystèmes locaux et les zones humides. La renouée est très difficile à éliminer et des scientifiques étudient l’impact de la fauche sur sa reprise, afin de mettre en place une technique douce et non destructive pour limiter sa prolifération. Les parties aériennes (tiges, feuilles, etc.) fauchées sont directement valorisées en écocatalyse par le laboratoire ChimEco et la société BioInspir. La renouée est utilisée pour produire une molécule naturelle prisée des parfumeurs pour renforcer l'odeur d’un parfum et lui donner du volume. Le laboratoire a mis au point un procédé faisant appel à des technologies modernes de chimie verte (mécanosynthèse, activation micro-ondes, écocatalyse), qui conduit à une synthèse totale et verte de cette molécule, sans solvant et sans intrant chimique. Cette méthode remplace le processus conventionnel de synthèse de la molécule, qui a un fort impact environnemental.

CNRS Institute(s)

Regional office(s)

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.