Retour au reportage Retour au reportage

Use only for illustration of Laïla Nehmé's work

20190004_0046

© Hubert Raguet / Mission archéologique de Madâin Sâlih / CNRS Images

Reference

20190004_0046

Niche rupestre à fronton décoré de trois urnes (Ith5) taillée sur une paroi à l’entrée du massif du Jabal Ithlib, site antique de Hégra

Niche rupestre à fronton décoré de trois urnes (Ith5) taillée sur une paroi en grès à l’entrée du Jabal Ithlib, le secteur du site antique de Hégra qui concentre le plus grand nombre de monuments à caractère religieux. Hégra (ou Madâin Sâlih) se trouve dans la région d’Al-Ula, au nord-ouest de l’Arabie saoudite. Le Jabal Ithlib est le massif rocheux le plus haut et le plus découpé du site et il était principalement consacré aux réunions des confréries religieuses nabatéennes. Hégra, également appelé Madâ’in Sâlih (al-Hijr en arabe), cité nabatéenne la mieux conservée avec Pétra en Jordanie, est le premier site saoudien à avoir été inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco, en 2008. Depuis 2002, un programme franco-saoudien placé sous l’égide du ministère des Affaires étrangères et de la Saudi Commission for Tourism and National Heritage (remplacée à partir de 2021 par la Commission Royale pour AlUla), explore et fouille le site. (Légende L. Nehmé, CNRS).

Référent(s) scientifique(s)

CNRS Institute(s)

Regional office(s)

Scientific topics

From the same photo report: Ancient Nabataean city of Hegra in Saudi Arabia

CNRS Images,

Our work is guided by the way scientists question the world around them and we translate their research into images to help people to understand the world better and to awaken their curiosity and wonderment.