20230107_0002

© Laurent DAVIN / TEMPS / CRFJ / Israel Antiquities Authority / CNRS Images. CC BY-SA

Référence

20230107_0002

Blocs d'hématite ayant servi pour la fabrication de pigments rouges, Natoufien, grotte de Kebara, Israël

Blocs d'hématite avec des marques de grattage réalisées par des silex, datant du Natoufien ancien et mis au jour dans la grotte de Kebara, sur le Mont Carmel, en Israël. L’étude des parures issues de cette grotte permet de mieux comprendre les pratiques ornementales et les procédés de fabrication des colorants dans la culture natoufienne, qui s’est développée entre -13 000 et -9 650 ans au Proche-Orient. Les Natoufiens utilisaient une technique de chauffage contrôlé des ornements en os pour obtenir des nuances de blanc, gris, brun et noir. D’autres ornements ont conservé des résidus allant de l’orange clair au rouge profond qui suggèrent une coloration intentionnelle. Certains de ces résidus ont été identifiés comme de l’hématite (oxyde de fer) et des blocs d’hématite trouvés dans la grotte confirment cette pratique. Outre ce colorant d’origine minérale, les scientifiques ont découvert l’usage de pigments d’un rouge profond et brillant, à base de racines de plantes de la famille des Rubiacées comme la garance. Les Natoufiens auraient été les premiers à faire usage d’un colorant d’origine organique, 9 000 ans avant le premier cas d’utilisation de Rubiacée connu jusque-là.

Institut(s)

Thématiques scientifiques

CNRS Images,

Nous mettons en images les recherches scientifiques pour contribuer à une meilleure compréhension du monde, éveiller la curiosité et susciter l'émerveillement de tous.